romain

  • 07/09/10: Mobilisation générale Contre les casseurs : ne laissons pas Sarkozy et l'U.E. des financiers casser les retraites par répartition instituées par le gouvernement de la Libération

    From: Comité Valmy
    Sent: Monday, September 27, 2010 10:06 PM
    Subject: 7 septembre 2010 : Mobilisation générale Contre les casseurs : ne laissons pas Sarkozy et l'U.E. des financiers casser les retraites par répartition instituées par le gouvernement de la Libération

     

     

    En 1945, alors que notre pays sortait de cinq ans de guerre et de destructions, le gouvernement d'union issu de la Résistance patriotique et anti-nazie mettait en place les grandes réformes démocratiques que nous défendons aujourd'hui. Sous la présidence du Général De Gaulle, le ministre communiste Ambroise Croizat, métallurgiste CGT, instituait la Sécurité sociale, les conventions collectives, le nouveau Code du travail et les retraites par répartition, alors que Marcel Paul nationalisait Renault et l'énergie, que M. Thorez mettait en place le statut des fonctionnaires et celui des mineurs, que Joliot-Curie relançait la Recherche publique, qu'H. Wallon reconstruisait l'Education nationale déshonorée par Vichy, etc.

    Tout cela fut rendu possible parce que les résistants de toutes tendances s'étaient unis dans le Conseil National de la Résistance sous la présidence de Jean Moulin. Le CNR adopta un programme dont les grands axes, toujours actuels, étaient la restauration de l'indépendance nationale, le progrès social, le rôle central des travailleurs dans la vie politique et l'élargissement de la démocratie, l'éradication du racisme et du fascisme, la relance de la production industrielle et agricole au moyen de la nationalisation des banques et des monopoles capitalistes de l'industrie, la défense de la paix mondiale et la coopération sans exclusive de la France avec tous les peuples du monde.

    Or ce sont précisément les grandes réformes de 1945, bases de « l'exception française », que Sarkozy s'est chargé de détruire au bénéfice de l'aristocratie de l'argent et par l'Union européenne : en novembre 2007, à peine Sarkozy élu, l'éminence grise du MEDEF, le financier Denis Kessler, « vendait la mèche » ; dans l'éditorial de la revue Challenges, D. Kessler félicitait cyniquement Sarkozy de « démanteler le programme du C.N.R., ce compromis entre gaullistes et communistes ».

    Et c'est cette entreprise oligarchique et ultra-libérale de démantèlement des acquis de la Résistance qui s'étale cyniquement sous nos yeux : services publics privatisés et étranglés, laïcité bafouée, viol de la souveraineté nationale et populaire (adoption du Traité de Lisbonne, copié-collé de la Constitution européenne rejetée par le suffrage universel), libertés saccagées, xénophobie d'Etat indigne de la France, abandon de la diplomatie indépendante et du principe d'une défense nationale pour soumettre la France à l'OTAN et aux guerres américaines, dépeçage des hôpitaux publics et des remboursements médicaux, et aujourd'hui… mise à mort des retraites par répartition pour leur substituer les fonds de pension… Entièrement acquis à l'oligarchie financière, ce pouvoir antinational détruit le pays issu de la Révolution française et de la Résistance.

    Si l'on ajoute à cela que les conjurés du gouvernement UMP, du haut patronat et de l'UE font l'impossible pour substituer à la langue française le tout-anglais de la finance (commerce, encadrement des grandes entreprises, recherche, université, pub, chanson, cinéma, enseignes des supermarchés, etc.), on constate que l'heure est de nouveau à la Résistance civique et patriotique de tous les vrais républicains.

    Cette orientation rétrograde inspire la contre-réforme Woerth : alors que d'indécents cadeaux fiscaux sont consentis aux méga-fraudeurs des grandes fortunes, Woerth veut forcer les salariés (âge légal retardé, lourdes décotes, allongement des annuités), soit à partir à 64, 65… 67 ans, soit à percevoir des pensions gravement amputées ! Au-delà des prétextes budgétaires, Woerth exécute les Accords européens de Barcelone, signés en 2002 par Chirac et Jospin, et dont le but officiel est de « porter à 67 ans en moyenne l'âge du départ à la retraite dans toute l'UE ». C'est ce projet orchestré par Bruxelles qu'accomplissent, non seulement l'Axe Merkel-Sarkozy, mais Zapatero (PS espagnol), Papandréou (PS grec), Socrates (PS portugais). Ce méga-plan d'austérité est exécuté sous la férule de Strauss-Kahn, le patron du FMI. A l'abri de son étiquette « socialiste », le richissime DSK plie impitoyablement les pays de l'Est et du Sud aux exigences des marchés financiers mondialisés.

    Dans ces conditions, l'ARP estime que les « négociations à la marge » proposées aux syndicats par Woerth pour leur faire lâcher prise, ne sont que des faux semblants. L'ARP s'affirme solidaire des salariés et des syndicalistes qui exigent le retrait pur et simple de la contre-réforme Woerth.

    L'ARP félicite également la majorité de Français qui, tout en rejetant massivement le régime Sarkozy, n'est pas dupe des gesticulations du PS qui affiche son accord de fond avec le pouvoir. Mme Aubry s'est ainsi prononcée à Tourcoing pour la fin de la retraite à 60 ans. Comment en serait-il autrement ? Digne héritière de Delors, l'eurocrate qui mit en place le Traité de Maastricht, Aubry a voté Oui au Traité de Lisbonne ; comme DSK, elle est une intégriste de la funeste « construction européenne » qui ravage notre pays depuis des décennies.

    D'ailleurs, qui peut encore croire au mensonge de « l'Europe sociale » que propagent en chœur le MODEM, les dirigeants du PS et d'Europe-Ecologie, mais hélas aussi les directions du PCF et des Confédérations affiliées à la CES, -sans parler des euro-trotskistes du NPA- ? En fait d'« Europe sociale », et pour défendre l'euro des financiers sous la férule d'Angela Merkel, l'U.E. coordonne l'offensive ANTI-sociale à l'échelle de tout notre sous-continent !

    C'est pourquoi l'Arc Républicain de Progrès, soutenue par ses composantes gaulliste, communiste, patriote et républicaine, appelle les travailleurs et les citoyens de toutes sensibilités :

    A rejeter sans appel le projet Woerth qui mène à la mort des retraites par répartition et à l'instauration des retraites par capitalisation « à l'américaine »… pour ceux qui pourront payer ;

    A se dresser par tous les moyens démocratiques contre ce régime sarkozyste qui sape les fondements de la République et de la Nation :

    • A refuser tout soutien aux dirigeants du PS qui préfèrent l'euro aux acquis sociaux et ne critiquent Sarkozy que sur la forme,

    • A se défier radicalement du FN : derrière un discours pseudo-« social », le programme du FN fixe l'âge du départ en retraite « à 65 ans, à titre indicatif » ; en réalité, le Front soi-disant « National » divise la nation sur des bases raciales, alors que l'heure est à l'union des vrais républicains.

    Au-delà de l'indispensable résistance sociale et civique, l'Arc Républicain de Progrès appelle les citoyens et les travailleurs, pas seulement les salariés, mais les agriculteurs, les artisans, les étudiants, les intellectuels, les petits patrons étouffés par les banques, à ENTRER EN RESISTANCE. Agissons pour :

    • Sortir la France de cette U.E. de malheur et construire de nouveaux traités internationaux respectueux des nations et des travailleurs : ainsi ont procédé les pays latino-américains regroupés dans l'ALBA, l'Alternative Bolivarienne des Amériques ;

    • Oeuvrer à une alternative politique républicaine, patriotique et progressiste faisant vivre d'une manière nouvelle les principes du C.N.R. ; pour cela défendons ensemble les bases de la nation républicaine : les services publics et les acquis sociaux, le « produire en France » industriel et agricole, l'antifascisme et l'antiracisme, la laïcité républicaine, la souveraineté nationale, l'Education nationale, l'Université et la Recherche, sans oublier la langue française, que 81% des Français considèrent comme le socle n°1 de l'existence nationale.

    • Soutenir la résistance des autres peuples européens, grec, espagnol, italien, roumain, etc., eux aussi pressurés par l'intégration euro-atlantique voulue par la haute finance ;

    • Exiger le rappel des troupes françaises engagées avec l'OTAN dans l'occupation de l'Afghanistan ;

    Que la lutte engagée ce 7 septembre 2010 par les salariés de notre pays marque une étape décisive dans le rassemblement majoritaire de notre peuple dans l'action pour que renaisse une France républicaine digne de sa grande devise révolutionnaire.

    Liberté, Egalité, Fraternité !

    (1) L'Arc Républicain de Progrès regroupe pour une intervention citoyenne commune :

    Le Comité Valmy, présidé par Claude Beaulieu (info@comite-valmy.org)

    Le Pôle de Renaissance Communiste en France, présidé par Léon Landini, ancien officier des F.T.P.-M.O.I. (prcf.predel@wanadoo.fr)

    Résistance et Renouveau Gaulliste, présidé par Geneviève Blache (pgblache@wanadoo.fr)

    Le Comité Républicain des Gaullistes de Gauche, présidé par Gilles Bachelier

    Le Rassemblement des Citoyens pour la République, présidé par François Bunner (bunner@orange.fr)

    Les Clubs « Penser la France », animés par Jean-Luc Pujo (penserlafrance@yahoo.fr)

    Le Front syndical de Classe, présidé par Roger Sylvain, participe à l'ARP en qualité d'observateur. (frontsyndical.classe@laposte.net)

  • 25/09/10: Manifiesta à BREDENE ... Participons !

    Sent: Monday, August 30, 2010 2:42 PM
    To:
    Subject: Fw: Manifiesta: une marée de solidarité ce 25 septembre
      
     
      
     
     

    Une marée de solidarité



    L'asbl La Braise soutient l’initiative de ManiFiesta

    Ces derniers temps, la solidarité entre Flamands et Wallons n’est pas à la fête et ce nouveau festival veut y remédier. Cette « Fête de la solidarité » est organisée par Médecine pour le Peuple et Solidaire. Le festival se tiendra le samedi 25 septembre 2010 à Bredene sur Mer dans le magnifique Centre Staf Versluys, à un jet de pierre de la plage.

    Fête de la Solidarité


     

    « SolidariDance »

    Une valse géante sur la plage de Bredene (Ostende) sur l’air des Filles du bord de mer d’Arno et Adamo... C’est le point de départ de ManiFiesta. Nous voulons avoir 1000 danseurs qui donnent un signal de solidarité et d’unité, contre la division et le nationalisme. Rendez-vous le 25 septembre à 11h à la plage de Bredene. Voulez-vous y participer ? La perfection n’est pas exigée, seulement l’envie et l’enthousiasme. Pendant cette danse géante, un vidéo-clip contre le nationalisme sera tourné ! A ne pas manquer donc ;-)


    Débats


    L'Amérique Latine en mouvement - Un autre monde est possible, d'autres médias sont nécessaires - Après la fin de "la fin de l'Histoire", un nouveau départ pour le socialisme ? - L'europe en résistance contre les restrictions - Docteur, je vais craquer - ...


     

     

    Foire aux livres et café litteraire

    En collaboration avec les Éditions Aden, les Éditions EPO, la librairie De Groene Waterman et le Masereelfonds.

    » Plus d'info.


     

    Concerts


    William Dunker,
    Sharko,
    Jaune Toujours, Buscemi, Monsieur Dupont, DJ Turbopascals aka Tomas De Soete et Davy De Meyer, DJ Civalizee Foundation, The Night Time Heroes Blues Band, Les Fanfoireux et Majoretteketet, Gene Thomas, etc.
     

    ManiFiestons en musique



     

    La fille du Che

    Le deuxième moment fort aura lieu en fin d’après-midi, suite aux nombreux concerts réunissant artistes du nord et du sud du pays, et donnera la parole à notre invitée d’honneur, Aleida Guevara, la fille du Che, Eddy Van Lancker (FGTB), un orateur de la CSC et Peter Mertens (président du PTB).

    Aleida t'invite à ManiFiesta

    Je suis pour l’unité et la solidarité parce que...


    Village des enfants

    Les plus jeunes ne s’ennuieront pas à ManiFiesta ! Ils y verront de tout et de tout près. Aperçu du choix de propositions du village des enfants des Pionniers.

    Village d'enfants



    Tous ensemble !

    ManiFiesta remercie les nombreuses organisations pour leur participation: FGTB, CSC, Association Belgo-Palestinienne, La Braise, Arlac, Basboot, CODIP, De Groene Waterman, Comac, Editions Aden, Fire Gym, Initiativa Cuba Socialista, Intal, Kifkif, LEF, Masereelfonds, Marianne, Les Pionniers, Etudes Marxistes, Vlaams Palestina komitee, Vrede, EPO, Ronde tafel van socialisten et Christenen voor het socialisme. Egalement une foule de bénévoles collaborent pour la mise sur pied de cet événement bilingue. Nous souhaitons vous inviter et vous encourager à diffuser ce message auprès de vos amis et connaissances.

    Promotion originale



    Tout cela pour 10€ (ticket d'entrée) !
    Le transport en car est offert gratuitement depuis la maison médicale de Médecine Pour Le Peuple - Marcinelle, rue de la Vieille Place ou derrière la gare de Charleroir sud (parking)
    > Départ à 8h
    < Retour possible à partir de 20h ou 22h30.

    Pour plus d'informations et inscriptions : 0476/91.66.57




    Au plaisir de vous voir le 25 septembre 2010 à BREDENE (à côté de Oostende) !

  • 08/03/10: CHARLEROI-Belgique: Projection du film "Rachel", au cinéma Le Parc, rue de Montigny 58, Charleroi

    Sent: Thursday, March 04, 2010 4:36 PM
    To
    Subject: Projection du film "Rachel" ce lundi 8 mars, au cinéma Le Parc, rue de Montigny 58, Charleroi

     

    Bonjour,

    Voici un film à ne pas rater.

    Dans « Rachel », Simone Bitton enquête sur la mort de Rachel Corrie, cette pacifiste américaine de 23 ans écrasée le 16 mars 2003 par un bulldozer de l’armée israélienne dans la Bande de Gaza alors qu’elle tentait de s’opposer pacifiquement à la destruction d’une maison palestinienne.

    Plus d'infos sur le site de la Plate-forme Charleroi : http://www.pourlapalestine.be/

    -la bande annonce du film
    -les interviews de Simone Bitton et de Rachel Corrie
    -la lettre des parents de Rachel Corrie concernant le procès qu'ils intentent à l'état d'Israël.

    Merci de diffuser ce mail,

    Myriam.
  • 23/02/10: LA LOUVIERE-Belgique: CHASSE AUX CHOMEURS : LA FGTB WALLONNE CONTRE-ATTAQUE !

    Sent: Monday, February 15, 2010 5:56 PM
    To:
    Subject: TR: Action Stop chasse aux chômeurs

    Transfert Membres Actions sociales 71

    Endroit ciblé : La Louvière

     

     

    STOP A LA CHASSE AUX CHOMEURS :

    LA MOBILISATION DOIT S'AMPLIFIER !

     

    Bonjour,

     

    L'action de la FGTB/Wallonne pour le retrait du contrôle de la disponibilité des chômeurs continue. Le 18 février, à 19 heures, la FGTB/Centre et l'ASBL CEPRé vous invitent à une rencontre pour faire un premier bilan, une analyse des positions politiques à propos du Plan d'accompagnement des chômeurs. Cette rencontre aura lieu à la rue Aubry, 23 à Haine-St-Paul (dans les locaux de la FGTB/Centre)

     

    Le 23 février, rassemblement devant le FOREM de La Louvière organisé par la FGTB/Centre et le Groupe des travailleurs sans-emploi de la FGTB/Centre.  Rendez-vous à 10 heures, rue de La Closière, 36 à La Louvière.

     

    Le 22 mars 2010, nous vous donnons rendez-vous pour un débat sur les conséquences sociales de la crise et des exclusions du chômage. Ce débat aura lieu à 19 heures, dans les locaux de la FGTB à Haine-St-Paul avec : Philippe Defeyt - Président du CPAS de Namur, économiste;Thierry Bodson - Secrétaire Général de la FGTB/Wallonne;Bernadette Schaeck-Groupe de défense des allocataires sociaux;Ahmed Ryadi-Secrétaire Régional de la FGTB/Centre;Michel Martelez-Président de la FGTB/Centre. En préambule de ce débat : "Tombe les sanctions"-sketch des travailleurs sans-emploi réalisé avec la complicité du Théâtre du Copion et de la Compagnie Maritime.

     

    En fichier joint : dépliant de la FGTB/Centre qui explique les raisons de contester les plans d'activation des chômeurs et ci-dessous, l'invitation pour la réunion du 18 février qui annonce également le rassemblement du mardi 23 février devant le FOREM de La Louvière.

     

    Nous espérons vous rencontrer nombreux lors de tous ces rendez-vous et de toutes ces mobilisations.

     

    Freddy Bouchez

    Coordinateur ASBL CEPRé

    Coordinateur Cellule accompagnement des chômeurs de la FGTB/Centre

    Tél : 064/236173 - GSM : 0497/370517

      

    CHASSE AUX CHOMEURS : LA FGTB WALLONNE CONTRE-ATTAQUE !

    LA FGTB/CENTRE ORGANISE UN NOUVEAU RASSEMBLEMENT :

    LE MARDI 23 FEVRIER 2010 A 10 HEURES

    DEVANT LE FOREM DE LA LOUVIERE

    (rue de La Closière, 36)

     

    Retrait du contrôle fédéral de la disponibilité des chômeurs !

    (Cette revendication porte exclusivement sur le dispositif. Elle n'est en aucun cas dirigée contre les travailleurs de l'ONEM. La FGTB Wallonne sera attentive à ce que ce retrait du contrôle ne porte pas atteinte à l'emploi au sein de cet organisme public)

    Suppression du principe de transmission systématique d'infos du FOREM vers l'ONEM !

    Pour un accompagnement des chômeurs sans contrat !

     

    Depuis plusieurs mois, les déclarations politiques se sont multipliées à propos du Plan d'accompagnement des chômeurs (débat en commission des affaires sociales au Parlement Fédéral, communications de la Ministre de l'Emploi du Gouvernement Fédéral, motions des communes en Wallonie, prise de position du Parti Socialiste,...)

    De son côté, l'ONEM (pour ce qui concerne les entretiens fédéraux de contrôle de la disponibilité) a modifié certaines dispositions pour quelques "catégories de chômeurs"

     

    JUSQU'A PRESENT, TOUS LES PARTIS POLITIQUES DE LA COALITION DU GOUVERNEMENT FEDERAL ONT REFUSE D'ENVISAGER NE FUT-CE QU'UN MORATOIRE DU CONTROLE DE LA DISPONIBILITE DES CHOMEURS !

     

    Nous vous proposons de faire le point sur ces différentes prises de position et de les analyser

    Rendez-vous le jeudi 18 février 2010 à 19 heures dans les locaux de la FGTB/Centre, rue Aubry, 23 à Haine-St-Paul

    Cette rencontre sera aussi l'occasion de préparer notre prochaine mobilisation du 23 février devant le FOREM de La Louvière

     

    En espérant vous rencontrer nombreux le jeudi 18 février, recevez, l'expression de nos sentiments les meilleurs.

     

    Ahmed Ryadi: Secrétaire Régional FGTB Centre - Michel Martelez : Président FGTB/Centre - Sylvie Paepen et Christophe Morais : Animateurs du Groupe des travailleurs sans emploi de la FGTB/Centre - Freddy Bouchez : Coordinateur de l'ASBL CEPRé.

  • 09/02/10: CHARLEROI: Guerre en Afghanistan, témoignage en direct

    Sent: Monday, February 01, 2010 3:24 PM
    To:
    Subject: Fw: Conférence-débat

     

    La Braise culture asbl

     

    Mardi 9 février

     

    19 h

     

    Conférence-débat

     

    Organisée par Marianne, en partenariat avec La Braise culture, et la Plate-forme contre la guerre en Afghanistan (Intal et d’autres associations)

     

     

     

    Guerre en Afghanistan, témoignage en direct

     

    avec

     

    Mariam Rawi

    Membre de RAWA

    ( Revolutionary Association of the Women of Aghanistan,

    Association révolutionnaire des femmes d’Afghanistan)

     

    L’Afghanistan est en guerre de puis de très longues années (occupation soviétique, guerre civile avec les Talibans, intervention de l’Otan). La Belgique est impliquée, entre autres par l’envoi d’avions F 16 qui, sous prétexte de bombarder les forces talibanes, font de nombreuses victimes civiles. La population trinque et ne demande qu’à vivre en paix. Les femmes et les enfants sont les premières victimes de ce qu’on appelle les dégâts collatéraux des opérations militaires. Mais les femmes ne s’opposent pas seulement au conflit, elles combattent aussi les mouvements fondamentalistes qui veulent les maintenir dans un état de subordination de type moyenâgeux. Un témoignage de première main.

     

     

     

     

    Salle La Braise, rue Zénobe Gramme, 21 Charleroi

    Paf : 1 €

    Ed. resp. : Marc van Campen, rue Zénobe Gramme, 21, 6000 Charleroi

  • 12/10/09: CHARLEROI: La Braise: Des syndicalistes et militants des droits humains de Colombie...

    Sent: Thursday, October 01, 2009 10:57 PM
    Subject: Fw: soirée débat Colombie

     
     

    La Braise culture asbl

     

    Lundi 12 octobre

     

    19 h 30

     

    Conférence-débat

     

    Des syndicalistes et militants des droits humains de Colombie

     

    Martin  Sandoval

    Président du comite Permanent pour les droits humains de Arauca ,

    région limitrophe avec le Venezuela

    Arrêté le 4 novembre par ordre du  gouvernement colombien,

    et libéré le 13 mai 2009 avec 14 autres paysans

    Luis Alberto Vanegas

    membre du comité exécutif de FECODE, fédération Colombienne des Enseignants

    et président de la commission des droits Humains de La CUT,

    Confédération Unitaire des Travailleurs de Colombie

    Ramiro Orjuela

    Avocat défenseur des Prisonniers politiques en Colombie

     

    viendront vous parler

     

    - du rôle des multinationales et du gouvernement colombien

     dans la criminalisation de la lutte syndicale

    -des bases militaires des Etats Unis  en Colombie,

     une agression contre l'ALBA(Alliance Bolivarienne pour les Amériques)et le  Venezuela

     

    L'Amérique latine dit non aux 7 bases militaires américaines projetées en Colombie.
    Les tensions actuelles entre le Venezuela et la Colombie restent vives après la décision d'Obama d'installer 7 bases militaires en Colombie, avec le risque d'une internationalisation du conflit colombien. Une fois de plus le sanglant conflit social et armé colombien détermine la dynamique de l'affrontement entre les forces progressistes et réactionnaires sur le continent américain. Le vendredi 4 septembre, la droite vénézuélienne et colombienne ont appelés à une Marche mondiale contre Chavez, laquelle a été un cuisant échec. A Bruxelles, les manifestants favorables à Chavez étaient quatre fois plus nombreux aux marches de La Bourse, où les cris « le peuple uni jamais ne sera vaincu » se sont imposés largement.

     

     

     

     

    Salle La Braise, rue Zénobe Gramme, 21 Charleroi

    Paf : 2,50 € (étudiants, chômeurs, …1,50 €)

    Ed. resp. : Marc van Campen, rue Zénobe Gramme, 21, 6000 Charleroi

     

  • 01/10/09: Grève générale en Palestine occupée : la confrontation et le défi...

    Sent: Sunday, September 27, 2009 12:01 PM
    To: Undisclosed-Recipient:;
    Subject: Grève générale en Palestine occupée : la confrontation et le défi

     

    Grève générale en Palestine occupée : la confrontation et le défi

     

    CIREPAL (Centre d’Information sur la résistance en Palestine)

    27 septembre 2009

     

     

    Le premier octobre prochain, les Palestiniens de 48 (qui vivent dans l’entité sioniste) organisent une grève générale, à laquelle ont unanimement appelé les forces politiques palestiniennes présentes dans le Haut comité de suivi des masses arabes. Cette grève signifie essentiellement que les régions demeurées majoritairement arabes (Galilée, Triangle et des parties du Naqab) seront entièrement paralysées, y compris dans la partie arabe des villes « mixtes ». Il s’agit d’abord de commémorer le martyre de 13 Palestiniens tombés début octobre 2000, lorsque notre peuple de l’intérieur s’est soulevé, pour contribuer à l’intifada al-Aqsa, déclenchée quelques jours plus tôt.

    Il a fallu huit ans pour que les Palestiniens de 48 arrivent à proclamer cette grève, historique dans l’histoire du mouvement palestinien de l’intérieur. En effet, après la terrible répression en octobre 2000 contre les Palestiniens de 48, descendus dans les rues pour protester contre les massacres commis par l’armée sioniste en Cisjordanie (al-Quds y compris) et la bande de Gaza et pour participer à la révolte de notre peuple contre la colonisation et l’occupation, dans l’Intifada al-Aqsa, les Palestiniens de 48 ont célébré, entre 2001 et 2008, la commémoration annuelle en organisant diverses manifestations, dans certaines villes, soit en Galilée soit dans le Triangle.

     

    Commission Ur : manœuvre israélienne

    Depuis 2001, plusieurs voix et forces politiques réclamaient la grève générale, mais en vain. Certains partis essayaient de « calmer » les masses, préférant discuter avec les institutions sionistes, attendant un geste de leur part, une sorte de « regret » pour les massacres commis ou « des excuses » pour la répression, les actes et les paroles racistes. En vain !! L’institution sioniste, civile, militaire ou sécuritaire, n’a pas bronché, au contraire. La commission israélienne Ur qui avait été formée juste après la révolte pour soi-disant examiner et évaluer les événements (manifestations pacifiques et répression sanguinaire) n’a abouti qu’à faire porter la responsabilité des faits aux dirigeants palestiniens eux-mêmes, accusant sheikh Raed Salah et dr. Azmi Bishara d’être les fauteurs de troubles, parce qu’ils avaient prononcé des discours jugés « extrémistes » par les responsables israéliens. De plus, les militaires et policiers ayant tiré sur les manifestants, tuant 13 civils et blessant près de 500 civils palestiniens, ne seront pas inquiétés, malgré les preuves évidentes de leur implication dans les meurtres intentionnels. Il a fallu le rapport de cette commission, paru en 2005, pour que certains dirigeants comprennent enfin que l’établissement colonial sioniste ne peut aller au-delà de cette manœuvre qui vise à faire croire qu’Israël est un Etat de droit et que tous ses citoyens sont égaux, puisque les Palestiniens de 48 « jouissent » de la citoyenneté israélienne.

     

    Depuis octobre 2000 : accentuation du racisme colonial

    Le massacre d’octobre 2000 n’a été que le début d’une vague répressive, coloniale et raciste, populaire et officielle, civile, militaire et sécuritaire, contre les Palestiniens de 48 et leur direction politique.

    Depuis octobre 2000, les institutions israéliennes ont accentué leur politique d’apartheid envers ce qu’elles considèrent comme la « minorité arabe israélienne » : outre les confiscations des terres (en Galilée et dans le Triangle), les démolitions des maisons (en Galilée et surtout dans le Naqab, partie sud de la Palestine), les pratiques de nettoyage ethnique dans les villes devenues « mixtes » du fait de la colonisation (Yafa, Ramleh, Lidd, Akka et Haïfa) et dans des régions comme le Naqab, outre les actes et les déclarations racistes d’officiels, d’universitaires ou de journalistes israéliens, les masses palestiniennes et leurs directions politiques et civiles sont soumises à l’arbitraire et la répression : arrestations, fouilles et confiscations de matériels et documents, exil forcé, interdictions diverses (de voyager, de se déplacer, etc..). Mais trois faits marqueront la mémoire collective palestinienne, après le massacre d’octobre 2000 : le massacre de Shefa ‘Amr commis par un soldat-colon en août 2005, le pogrom de Akka commis en septembre 2008 et la tentative d’invasion par les colons de Umm al-Fahem, début 2009. Ce qui distingue ces faits de tous les autres, c’est l’impunité officielle envers les colons, responsables de toutes ces attaques. Il est désormais clair, pour ceux qui hésitaient encore, que l’institution officielle israélienne ne peut que soutenir et protéger ses propres colons, à cause de l’idéologie coloniale et raciste officielle.

     

    D’un apartheid de fait à un apartheid légalisé

    Il est devenu courant de désigner la politique israélienne par apartheid, concernant la Cisjordanie (y compris al-Quds) et de la désigner par racisme concernant les Palestiniens de 48, comme si la politique israélienne envers les Palestiniens de 48 relevait d’un racisme semblable à la France ou à d’autres pays européens. Mais quiconque étudie minutieusement la pratique institutionnelle sioniste envers les Palestiniens de 48, depuis l’occupation de la Palestine en 1948 et la fondation de l’Etat sioniste, réalisera qu’elle est caractérisée par un véritable apartheid auquel s’ajoute une politique de nettoyage ethnique et religieux. Cette distinction entre les deux régimes (Cisjordanie et Palestine occupée en 48) est le fait de ceux qui croient à la légalité et la légitimité de l’Etat d’Israël, croyance qui les empêche de voir le visage hideux du colonialisme dans cette partie occupée en 48 : ils ne voient que la partie superficielle, le racisme envers une catégorie de la population « israélienne ». Mais dans les faits, l’apartheid sioniste s’exerce avant tout envers les Palestiniens de 48, dans tous les détails de vie courante. Il est vrai que les Palestiniens de 48 votent pour des élus à la Knesset, mais ce n’est qu’une façade, qui risque d’ailleurs de tomber ces prochaines années. Mais même concernant ces élections, il faut rappeler que suite à l’expulsion des Palestiniens de leur patrie, en 1948-49, ceux qui sont restés sont devenus une minorité affaiblie, sans direction politique, économique et intellectuelle, face à l’établissement sioniste (ce qui n’était pas le cas des Africains dans l’Afrique du sud). Donc, pour les sionistes, il valait mieux leur accorder ce droit de vote et la citoyenneté, puisqu’ils ne pouvaient représenter aucun danger, à l’époque.

    Concernant la citoyenneté israélienne, de plus en plus nombreux sont les Palestiniens de 48 qui la remettent en cause, comme le dit Ameer Makhoul, directeur de l’Union des associations civiles arabes (Ittijah), dont le siège est à Haïfa, dans un article récent :  « la citoyenneté ne protège pas le Palestinien, elle n’est pas une médaille israélienne pour le Palestinien, mais un outil de domination et de domptage entre les mains de l’Etat, alors que pour le mouvement national palestinien de l’intérieur, elle est un outil pour demeurer et défendre la patrie, et y défendre les droits de notre peuple. Quoi qu’il en soit, elle n’est pas un choix palestinien mais une contrainte israélienne ».

    L’apartheid israélien de fait pratiqué depuis 1948 est en passe d’être légalisé, avec les lois de plus en plus nombreuses que l’établissement officiel sioniste instaure. Il n’a pas fallu attendre, contrairement à ce que croient beaucoup, l’arrivée au pouvoir de la droite dure pour ce faire, c’est-à-dire février 2009. Dès l’Intifada al-Aqsa, plusieurs lois adoptées par la knesset ou proposées par des groupes parlementaires divers, rejettent les droits des Palestiniens, limitent leur accès à une égalité même de surface, encerclent leur direction et leur présence dans leur pays. Les récentes lois proposées, discutées ou adoptées ne font qu’entériner ce que la gauche sioniste avait envisagée, à demi-mots. C’est cette accentuation de la sionisation musclée, à visage découvert, qui a finalement convaincu ceux qui hésitaient à proclamer la grève générale, à le faire sans hésiter.

     

    L’accumulation des confrontations antérieures

    Si les Palestiniens de 48 sont parvenus à proclamer la grève générale, le 1er octobre prochain, de manière unanime, c’est aussi et surtout à cause de l’accumulation des luttes qu’ils entreprennent depuis octobre 2000 contre l’institution sioniste, sous toutes ses formes. C’est dans la confrontation que les outils ont été mis au point et ajustés pour arriver à ce stade, reprenant la tradition de la journée de la terre du 30 mars 1976, mais avec une conscience politique plus aguerrie de ce qu’ils sont, de ce qu’ils veulent et de ce à quoi ils aspirent. Il ne s’agit plus seulement de protester contre les confiscations des terres, qui sont d’ailleurs presque entièrement confisquées, plus de trente ans après, mais de s’affirmer palestiniens, et en tant que tels, de contribuer au combat palestinien pour la liberté, contre le colonialisme, l’apartheid et le nettoyage ethnique israéliens.

    Et parmi ces outils de lutte forgés dans la confrontation, il y a le haut comité de suivi des masses arabes qui a « osé » proclamer la grève générale. Organe de liaison fondé au début pour contrôler les masses arabes, il est devenu, au fur et à mesure que les luttes s’intensifiaient, un organe partagé entre les nationalistes et les « modérés », pour devenir finalement un cadre portant les aspirations nationales du peuple palestinien de l’intérieur. Bien évidemment, la lutte à l’intérieur du haut comité n’a pas encore entièrement tranché la question, mais des voix de plus en plus nombreuses réclament actuellement l’élection des instances dirigeantes de cet organe par les masses palestiniennnes de 48, alors qu’elles sont jusqu’à présent formées par un consensus très éloigné de la réalité sur le terrain.

    La principale contestation de ces élections réclamées émane de certains partis qui craignent que le haut comité ne remplace dorénavant leur représentativité à la knesset, tout comme ils craignent qu’un tel organe, uniquement palestinien, ne franchisse le cap d’une séparation de fait avec la société coloniale israélienne, balayant tout appui ou toute illusion envers la gauche sioniste ou alternative israélienne. Pour ceux qui réclament ces élections, il s’agit de bâtir un véritable outil palestinien représentatif, de liaison et de coordination des luttes face aux menaces de plus en plus évidentes de la part de l’institution sioniste. Il s’agit, non pas de remplacer les partis participant aux élections de la Knesset, mais d’aller au-delà, en tenant compte qu’une part grandissante de la population palestinienne de l’intérieur ne participe plus ou n’a jamais participé, à ces élections. La proclamation de la grève générale par le haut comité de suivi est un pas dans ce sens. Elle vient couronner le débat interne qui dure depuis des années et qui se poursuivra après la grève.

     

    La grève générale du premier octobre prochain est la poursuite de la mobilisation exemplaire et la participation massive des Palestiniens de 48 lors de la guerre génocidaire contre la bande de Gaza. Elle est la poursuite de la mobilisation remarquable lors de la guerre de juillet-août 2006 contre la résistance au Liban, comme elle est la poursuite de la mobilisation populaire contre l’invasion de Umm al-Fahem, contre le pogrom à Akka et surtout, contre la judaïsation de la ville d’al-Quds, devenue de fait sous leur protection, puisque ni les Palestiniens de Cisjordanie ni ceux de la bande de Gaza ne peuvent y accéder et la défendre. Une lourde responsabilité pèse aujourd’hui, comme elle a toujours pesé, sur leurs épaules.

    C’est pourquoi il est important que les amis du mouvement palestinien de libération se mobilisent pour soutenir le combat des Palestiniens de 48, non pas seulement lorsqu’ils participent au combat palestinien à Gaza ou en Cisjordanie, mais aussi et surtout lorsqu’ils se mobilisent et affrontent, les mains nues, l’institution sioniste, civile, militaire, politique ou sécuritaire, pour protester contre le racisme colonial qui cherche soit à les israéliser soit à les expulser.

    Dans la pratique, il est possible de contribuer au soutien de leurs luttes en les faisant participer à tout débat organisé sur la cause palestinienne, et non seulement sur leurs propres luttes, en les invitant aux côtés des autres Palestiniens, réfugiés ou de Cisjordanie et de Gaza. Ensuite, faire connaître leur situation, leurs luttes et leurs analyses, en évitant de les intégrer dans « les affaires internes israéliennes » et en les dissociant des Israéliens, quelle que soit la nature de ces Israéliens, gauche, extrême-gauche ou autres. Puis, finalement, en tentant de porter la présence des Palestiniens de 48 dans leur propre pays colonisé devant les instances internationales, même si ces dernières sont encore timides ou franchement pro-sionistes. Défendre la présence et le droit des Palestiniens de 48 devant les instances internationales a une double portée : d’abord médiatique, mais surtout politique, puisqu’il s’agit de frapper l’Etat sioniste au cœur, lui qui considère les Palestiniens de 48 comme étant une affaire interne et que toute revendication de ce type, une intervention dans ses « affaires internes ». C’est à ce niveau que l’Etat sioniste peut être affaibli et démantelé, progressivement, tout en permettant à notre peuple de l’intérieur de s’affermir, d’être une épine mortelle dans le cœur de l’entité israélienne.

  • 08/08/2009: MONS: Commémoration Hiroshima + conférence désarmement nucléaire à Mons...

     

    Sent: Wednesday, July 29, 2009 7:17 PM
    To: Undisclosed-Recipient:;
    Subject: Commémoration Hiroshima + conférence désarmement nucléaire à Mons, le 8 août 2009

    Communiqué de Presse
     
    Plusieurs associations de lutte pour la paix organisent, depuis plusieurs années, une commémoration de la tragédie de Hiroshima et Nagasaki -1945
     
    Cette année, l'activité comprendra deux parties:
    Commémoration du 64e anniversaire à l'Université de Mons-Hainaut
    Nous y présenterons les différentes associations participantes.
    Le Professeur Pierre Piérart lira une lettre ouverte au Président Obama.
     
    La commémoration sera suivie au Miundaneum d'une conférencer-débat sur le thème:
    Le compte à rebours d'une guerre nucléaire a-t-il commencé?
    Les illusions de désarmement nucléaire et la stratégie nucléaire de l'OTAN
    Nous compterons sur la participation de
    Guy Spitaels, qui parlera  de "Politique de paix d'Obama: espoirs ou illusions?"
    Henry Firket: "La Corée du Nord, l'Iran sont-ils vraiment des menaces?"
    Georges Spriet: "La stratégie nucléaire de l'Otan"
    Modératrice : Colette Moulaert
    A cette occasion, le Mundaneum exposera une série de photos sur Hiroshima-Nagasaki ainsi qu' une partie des photos sur les ravages des armes à uranium appauvri en Irak, qui fut exposée récemment au Parlement Belge (à l'occasion de la mise en application de la loi belge sur l'interdiction des armes à UA).
     
    Vous trouverez en pièce jointe, toutes les informations utiles ainsi que la liste des organisations participantes.
     
    Nous espérons vivement que vous voudrez bien diffuser ce communiqué dans vos medias et envoyer un de vos collaborateurs pour rendre compte de l'événement.
    Nous vous en remercions déjà et vous prions de croire en nos sentiments distingués.
     
    Pour toute information complémentaire, vous pouvez vous adresser à:
    Claudine Pôlet
    gsm 0486.82.09.24
    ou
    Pierre Piérart
    02/376.10.93
     
    A : Université de Mons-Hainaut - Plaine de Nimy
    B : Mundaneum de Mons
     
     

  • 25/06/2009: PARIS: "Chavez, le Moyen-Orient et nous"...

     

    Sent: Monday, June 22, 2009 7:27 PM
    Subject: 25/6 - DEBAT A PARIS : "Chavez, le Moyen-Orient et nous"

    Vous désinscrire, changer ou ajouter une adresse ? Cliquer directement Newsletter

    "Chavez, le Moyen-Orient et nous"

    25/6 - 19h30 :
    Michel Collon en conférence-débat à Paris
    à la librairie Résistances


    A l'occasion de la sortie de son livre, Les 7 péchés d'Hugo Chavez, qui déroule l'histoire inconnue du pétrole, les mécanismes de pillage du tiers monde et la face cachée de l'Amérique du Sud, Michel Collon, journaliste politique et écrivain, établira les liens entre la stratégie des Etats-Unis pour dominer le monde et la situation au Proche et au Moyen-Orient.

    Après une vaste tournée réussie dans toutes les grandes villes de France, Michel Collon a choisi la Librairie Résistances, à Paris, pour présenter son livre et son analyse aux Franciliens. Nous l'accueillerons donc avec un grand plaisir ! Il dédicacera son livre à la fin de la conférence qui se clôturera par un pot amical.

    Entrée libre. Venez nombreux !

    Librairie Résistances
    4 Villa Compoint (angle 40 rue Guy Môquet). 75017 Paris. M° Guy Môquet ou Brochant (ligne 13). Bus 31. Arrêt Davy-Moines

  • 28/05/2009: CHARLEROI-Belgique: rencontre autour d'un livre ...


    La Braise culture asbl

    Jeudi 28 mai 

    19 h 30 

    Rencontre autour d’un livre

     « Priorité de gauche »

    Pistes rouges pour sortie de crise

    de Peter Mertens et Raoul Hedebouw

     

    Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB,

    l’un des auteurs sera présent pour la présentation du livre

     

    « Aujourd’hui, nous sommes tous des socialistes », affirmait le magazine Newsweek. « Priorité de gauche » nous emmène au-delà du socialisme d’un jour. Il avance des pistes rouges pour un socialisme sans maux bleus. Des pistes pour une société à la mesure des gens. Des pistes de débats, des pistes de changement.

     

     

     

    « Alors, derrière quoi et derrière quelle société le PTB+ court-il désormais ? Eh bien, ce n’est sans doute pas un hasard, Peter Mertens et Raoul Hedebouw l’expliquent dans Priorité de gauche, un livre - évidemment orienté et politique - tout juste sorti de presse. Humain et attachant quand il raconte la crise vue de l’intérieur, là où ça fait mal, chez ceux qui la subissent, il propose des solutions dont on ne surprendra personne en disant qu’elles sont communistes ! »

    Le journaliste Roland Planchar dans la Libre Belgique du vendredi 10 avril.

     

    « Dans une librairie de gare, vous trouverez plein de livres sur la crise, chacun y va de sa petite recette. Celui-ci, si vous le lisez, vous ne le lâcherez pas ! Il est mené tambours battants, comme une démonstration de géométrie, par A plus B et il est écrit à la portée de tout le monde avec humour… et c’est un livre optimiste ! »

    Le professeur Robert Halleux, membre de l’Académie des inscriptions et belles-lettres de l’Institut de France et directeur du Centre d’Histoire des Sciences et des Techniques de l’Université de Liège

     

     

    Salle La Braise, rue Zénobe Gramme, 21 Charleroi

     

    Paf : 1 €

    Ed. resp. : Marc van Campen, rue Zénobe Gramme, 21, 6000 Charleroi

     
    Anne Demelenne (FGTB)
    sur le livre "Priorité de gauche"
     

     

    Des livres sur la crise, il en sort des dizaines depuis la fin 2008, mais « Priorité  de gauche » de Peter Mertens et Raoul Hedebouw a un mérite que les autres n’ont pas : la simplicité.

    Ni termes savants, ni analyses alambiquées, ni graphiques – sauf un tout petit en tout et pour tout. Les mécanismes les plus complexes y sont décryptées  avec brio, sans ton professoral mais en faisant appel au bon sens populaire pour mettre en lumière l’absurdité et les inégalités criantes du système capitaliste : l’économie casino, les restructurations d’entreprises bénéficiaires pour satisfaire la cupidité des actionnaires qui exigent un « return » à deux chiffres, ou celle des top managers qui indexent à trois chiffres leurs salaires pharamineux en réclamant d’autre part des « efforts » aux travailleurs. Sur les constats, on ne peut évidemment qu’être d’accord – c’est notre pain quotidien - et la FGTB tient ce même discours depuis longtemps.

    La gauche radicale incarnée par Peter Mertens a cette qualité qui est d’employer  des mots simples et force métaphores – on dirait « paraboles » dans un autre registre -  que lui commande le souci de rester proche de « la base ». Et là on retrouve les militants de terrain qui ne craignent pas de se lever aux aurores pour distribuer leurs tracts aux portes des usines.

    Mais la gauche radicale a aussi les défauts de ses qualités. Alors que la situation nous ouvre un boulevard pour une reconquista idéologique, que l’heure est au rassemblement de toutes les forces de gauche sur un même objectif qui est celui du changement, « Priorités de gauche »  ne peut s’empêcher de régler des comptes avec la social-démocratie, si bien que l’on ne sait plus très bien qui est l’ennemi ni où sont les priorités de gauche :  combattre le capitalisme ou faire d’abord le procès des « sociaux-traitres » ? Quitte à les faire tomber sous ce que les militaires appellent des « tirs amis », c’est-à-dire quand l’artillerie vise trop court pour toucher les lignes ennemies et bombarde ses alliés…

    Ne faut-il pas tirer les leçons de l’Entre-deux-guerres ou de la défaite de la gauche italienne face à Berlusconi? Ne pas offrir à la droite le cadeau d’une gauche divisée, occupée à mener des guerres de chapelles , et former plutôt ce que Gramsci avait compris un peu tard, dans les geôles de Mussolini, c’est-à-dire la constitution d’un « bloc historique » capable de renverser la vapeur ?

     

     

    Anne Demelenne

    Secrétaire générale de la FGTB

     

     

     

     

    « Le PTB de Peter Mertens n’est plus le parti sectaire et figé d’autrefois. Il ressort également de ce livre que sur le plan idéologique le parti est proche de la FGTB et de l’aile gauche du sp.a. Tout ce qui lui manque, c’est quelqu’un comme Jan Marijnissen. Et si jamais cela arrivait, la moitié du sp.a risquerait de déserter. »

    Luc Van der Kelen

    Rédacteur en chef du Het Laatste Nieuws. Réagit à la version néerlandaise du nouveau livre de Peter Mertens Op Mensenmaat (À la mesure des gens) coécrit en français avec Raoul Hedebouw sous le titre Priorité de gauche, pistes rouges pour sorties de crise, Aden, 2009.

     

  • 18/05/2009: BRUXELLES: "Chavez et nous" ...

     

    Sent: Friday, May 08, 2009 1:16 PM
    To:
    Subject: DEBAT "CHAVEZ ET NOUS" : Houtart, Ramadan, Collon

    Vous désinscrire, changer ou ajouter une adresse ? Cliquer directement Newsletter

    A l'occasion de la sortie du livre Les 7 péchés d'Hugo Chavez,
    Investig'Action organise un grand débat


    "Chavez et nous"

    François HOUTART, Tariq RAMADAN et Michel COLLON

    Les trois auteurs signeront leurs livres récents :
    Agroénergie,
    Islam : la réforme radicale
    et Les 7 péchés d'Hugo Chavez

    BRUXELLES - 18 mai 2009 - 20h30
    IHECS Salle BV1 - 15 rue du poinçon - 1000 Bruxelles - Entrée gratuite
    (A deux minutes de la grand-place, dans le prolongement de la rue de l'étuve)
    Infos : magali.urbain@investigaction.info

    Pour commander Les 7 péchés d'Hugo Chavez

    Agenda des débats en France, Suisse, Belgique, Maroc...



  • 07/06/2009: CHARLEROI-Belgique: Elections: je suis candidat sur la liste Ptb+

     

    Sent: Saturday, April 25, 2009 9:38 PM
    Subject: [romain : paix_socialisme_communisme] BELGIQUE: élections pour
    le Parlement wallon le 07 juin 2009: RoRo de Courcelles sera candidat pour le Ptb+,
    dans l' arrondissement de Charleroi ...



    7 juin 2009: élections pour le Parlement wallon: je serai candidat dans l' arrondissement
    de Charleroi pour le Ptb +

    J' en informe tous mes amis sur Internet et Facebook et je les invite

    à voter PTB +, tête de liste, ou par préférence pour l'un ou l'autre
    de ses candidats.

    L' essentiel est de progresser, de gagner, tous ensemble, pour marquer le ras-le-bol général
     des travailleurs de notre pays face à la dictature capitaliste et la faillite du système !
    L'avenir reste successivement le Socialisme véritable, et ensuite : LE COMMUNISME !

    Roger ROMAIN
    .

    __,_._,___

  • 25/04/2009: CHARLEROI-Belgique : CHARLEROI se mobilise pour LA PALESTINE...

    CHARLEROI    se mobilise pour    LA PALESTINE

     
    Samedi 25 avril 2009
    à partir de 13h
     
    à l'Université du Travail de Charleroi (UT)
    Auditoire et rez-de-chaussée prés de la bibliothèque
    boulevard Roullier 1, 6000 Charleroi
     
    Au programme :
     
    14 h - 15 h 30 :
    * Atelier sur l'histoire du sionisme avec Michel Staszewsky
    * Atelier vente et transport d'armes en Israël avec Dominique Waroquiez
     
    16 h - 17 h 30 :
    * Atelier sur l'histoire du mouvement palestinien avec Hamdan Aldamiri
    * Atelier Dexia avec Bert De Belder
     
    18 h : Conférence-débat :
     
    Après Gaza : quel avenir pour la Palestine?
     
    Avec :
     
    Nordine SAIDI
    Michel COLLON
    Michel STASZEWSKY
    Mohsin MOUDDEN

    Modérateur  : Luc DELVAL
     
    20 h : Clôture avec sketch, chants et poèmes palestiniens
     
    En permanence :
    stands d'infos et d'action pour la Palestine
    artisanat palestinien, expositions de photos
    petite restauration
     
    Organisation : Plate-Forme CHARLEROI/PALESTINE
     

    Liste des associations de la Plate-forme Charleroi - Palestine

     

    A +, Aceri, Accueil et Solidarité, Aidn Tontoni, Al Hidaya, Assakina, Attac, Atelier Nord-Sud du Forum Social, At-Touba, Averroës, Belges Issus de l’Immigration, La Braise Culture, Comité Amérique Centrale, Culture sans Frontières, Cercle Communiste, Comac, Comité Palestine Fontaîne l’Evêque-Secours Populaire Wallonie/ Bruxelles, Entr’aide et Fraternité-Vivre Ensemble, Fédération Générale des Travailleurs de Belgique (FGTB), Femmes des 2 Continents (FD2C), Femmes Musulmanes de Charleroi (FMC), Femmes pour la Paix, Forum des Citoyens, Jeunes-FGTB, Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC), Ligue des Droits de l’Homme (LdH), Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR), La Main dans la Main, Marianne, Les Magasins du Monde-Oxfam Gilly, Médecine pour le Peuple (MPLP), Medinaset, Mouvement Ouvrier Chrétien (MOC), Mosquée Mevlana, le Mouvement Chrétien pour la Paix (MCP), Parti Communiste (PC), Parti du Travail de Belgique (PTB), Pax Christi, Peuples Solidaires, Présence et Actions Culturelles (PAC), le Progrès, La Rochelle, Secours Populaire Wallonie-Bruxelles, Solidarités Nouvelles.

     
    Infos :
    0497 / 53 50 34
    Entrée1 €
    Affiche en pièce jointe 
     
    Merci de diffuser largement
     



  • 22/03/2009: BRUXELLES: pour le lancement de la campagne électorale du Ptb ...

     
    ----- Original Message -----
    From: PTB
    Sent: Thursday, March 19, 2009 12:25 AM
    Subject: Evénement électoral national du PTB +, ce dimanche à 14 heures à Bruxelles

    les nouvelles du PTB
    ::
    19 mars 2009
     

    A ne pas manquer : l’événement électoral national du PTB +, ce dimanche à 14 heures à Bruxelles

    Ce dimanche 22 mars à 14 heures dans l’auditoire Q de la VUB (avenue de la Plaine n°2, 1050 Bruxelles)

    On aura tout vu dans notre paysage politique ces deux dernières années. L’immobilisme politique dû aux tensions communautaires,  la commission Fortis et son opération « Faisons taire la vérité », la surenchère dans les promesses électorales. Un vrai cirque politique.

    Tout ce qui se passe à la rue de la Loi risque d'avoir un seul effet : c’est de détourner les citoyens de la politique et de les pousser dans les bras  de Jean-Marie Dedecker ou du Front national.
    C'est pourquoi nous disons : stop au cirque politique.

    Il y a un espace en Belgique francophone pour une voix à la gauche des partis traditionnels. Comme en témoigne l’engouement autour d’Olivier Besancenot en France, de plus en plus de gens veulent exprimer leur ras-le-bol de la politique actuelle mais d’une façon progressiste et constructive. Comme en témoigne les faibles scores du FN dans les communes où le  PTB+  fait de bons scores ( à Herstal, le PTB+ a 9,4% , à Seraing  5% ou à La Louvière  5%). Le PTB peut être une alternative à l’extrême droite.

    • Stop au cirque politique. Avec la fanfare bruxelloise Cramique, l'hymne national  (La Marseillaise) et une parodie de ces deux dernières années de non gouvernement.
    • Les gens d’abord, pas le profit. Avec la présentation des résultats d’une enquête menée auprès de 18 296 personnes et dont le PTB+ a tiré ses 10 priorités de programme pour les élections.
    • Priorité de gauche, le nouveau livre de  Peter Mertens et Raoul Hedebouw. Avec des critiques des professeurs d'université Robert Halleux et Jan Blommaert.
    • Les conseillères communales Nadia Moscufo (Herstal) et Mie Branders (Hoboken-Anvers) présenteront les têtes de listes PTB+ pour tous les arrondissements. .
    • Les syndicalistes Jean-Marie Piersotte (CSC-CNE) et Nicole Naert (FGTB-CGSP) nous expliqueront leur choix pour les listes PTB+  
    • Finalement, Raoul Hedebouw (porte parole) et Peter Mertens (président) tiendront leur pétillant discours de clôture. 

    Avec une réception musicale, transport en bus à partir des provinces et baby sitting pour les enfants. L'entrée est gratuite.

    Alors à dimanche…

    Plus d'infos sur www.ptb.be

    À propos de ce bulletin

    Inscrire |

     
    Parti du Travail de Belgique 2009 | bd M. Lemonnier 171, 1000 Bruxelles 02/50 40 110 | contacter le webteam
  • 19/03/2009: SAINT-DENIS-France et La Réunion: Solidarité: Jolie Môme avec Saint-Denis en lutte...

     

     
    ----- Original Message -----
    From: "Compagnie Jolie M�me" <courrier@cie-joliemome.org>
    Sent: Wednesday, March 11, 2009 8:28 PM
    Subject: [Jolie Môme] Jeudi 19 mars, Jolie Môme avec Saint-Denis en lutte

    Habitants de Saint-Denis,
    travailleurs de Saint-Denis,
    étudiants de Saint-Denis,
    associations de Saint-Denis,
    spectateurs de Jolie Môme même Dionysiens d'un soir,
    intermittents et chômeurs habitués des cortèges de la compagnie Jolie Môme...

    Nous vous invitons à  manifester tous ensemble le 19 mars
    derrière la banderole "Saint-Denis en lutte",
    avec les drapeaux rouges de la compagnie Jolie Môme représentant 
    toutes nos luttes,
    avec des slogans et une sélection musicale choisie pour l'occasion..

    La CGT fournit le camion et la sono, nous fabriquons la banderole titre,
    tout le monde est invité à apporter ses slogans, ses drapeaux, sa 
    voix, sa banderole, son énergie...
    Le rendez-vous "Saint-Denis en lutte" est fixé à 14h :
    Place de la République, derrière le ballon CGT 93

    Un départ en car est aussi prévu à 13h de la bourse du travail de Saint-Denis

    et nous comptons bien que "Saint-Denis" de métropole emboite le pas à 
    celui de La Réunion !
    A très bientôt,
    Fraternellement, la compagnie Jolie Môme
    www.cie-joliemome.org
    -----
    Rendez-vous pour préparer le 19... et ses suites :
    lundi 16 mars à 17h30, bourse de travail de Saint-Denis

    --
    Compagnie Jolie M�me
    www.cie-joliemome.org
    e-mail : courrier@cie-joliemome.org

    La compagnie Jolie M�me est accueillie par la ville de Saint-Denis.

    ----------------------------------------------------------------

    www.cie-joliemome.org
    pour nous écrire
    courrier@cie-joliemome.org

    La compagnie Jolie Môme est accueillie par la ville de Saint-Denis

  • 13-14/03/2009: ARRAS-France: pour empêcher des fascistes de toute l' Eur-dictature capitaliste de se rassembler ...

    ----- Original Message -----
    To: 
    Sent: Tuesday, March 10, 2009 8:08 AM
    Subject: Un nouvel article sur le blog www.lievin-franchement-agauche.com

     


    Un nouvel article sur le blog www.lievin-franchement-agauche.com

    LE PEN HORS D'ARRAS - APPEL DU PRCF

    LE PEN ET SES ACOLYTES EUROPEENS HORS de la VILLE de ROBESPIERRE, LE PAS DE CALAIS DES MINEURS RESISTANTS et des FUSILLES COMMUNISTES DE LA CITADELLE D'ARRAS vomit le chef xénophobe ! Le Maire Jean-Marie VANLERENBERGHE FAIT LA COURTE ECHELLE A LE PEN!

    Pour lire la suite cliquez ici

     

     

     

    Mardi 10 mars 2009
    LE PEN ET SES ACOLYTES EUROPEENS HORS de la VILLE de ROBESPIERRE,
    LE PAS DE CALAIS
    DES MINEURS RESISTANTS
    et des FUSILLES COMMUNISTES
    DE LA CITADELLE D'ARRAS
    vomit le chef xénophobe !


    Le Maire d'Arras, Jean-Marie VANLERENBERGHE FAIT LA COURTE ECHELLE A LE PEN.

    Il donne une salle municipale aux fascistes venus de toute l'Europe.

    On s'en souvient, Sarkozy a été élu en rassemblant les voix de Chirac et la quasi totalité des voix de Le Pen, et ceci en reprenant insidieusement le discours du parti lepéniste avec l'odieux ministère de « l'identité nationale » qui est en réalité une insulte à la France républicaine. Aujourd'hui, Sarkozy est rattrapé par la mobilisation populaire qui enfle de jour en jour ; il doit s'entourer d'une armée de policiers et de tireurs d'élite pour ses moindres déplacements. Des voix s'élèvent dans son camp pour le contester. Il est temps pour la grande bourgeoisie de penser à la suite et donc de remettre en selle le parti lepéniste.

    Marine Le Pen, tente donc de donner une nouvelle couleur à son parti fasciste.
    Derrière son père, elle convoque « une convention européenne : "le retour des nations". La fine fleur du fascisme européen, des nostalgiques de Hitler, de Mussolini, de Franco au criminel Vlaams Belang qui persécute les francophones en Flandres, et veut provoquer l'éclatement de la Belgique.


    Arras la ville de Robespierre, fondateur de la République française, et de la Citadelle, où les résistants au nazisme - pour la quasi-totalité des militants communistes - ont été fusillés par centaines, se laissera-t-elle déshonorer par le congrès de l'extrême droite européenne ?

    - le Nord-Pas-de-Calais et son bassin minier, d'où est parti la grande grève patriotique à l'appel des communistes Michel Brûlé et Vasil Porik, prisonnier soviétique en France, un des plus puissant appels à la résistance de masse de la classe ouvrière (dans toute ses composantes et les travailleurs immigrés ont été en pointe dans cette résistance) dit NON aux héritiers de ceux qui ont trahi la France de Munich à Vichy au cri de « plutôt Hitler que le Front Populaire » dit non à Le Pen, et à son imitateur Sarkozy, qui a récupéré les idées lepénistes pour gagner la présidentielle !

    Avec le vote majoritaire des Français, notamment de la classe ouvrière de France, contre l'Europe du grand capital, qui vient d'être bafoué par la droite et une grand partie de la gauche par l'adoption parlementaire du Traité de Lisbonne, copie conforme de la constitution européenne, Le Pen a compris que pour rebondir politiquement, il fallait s'appuyer sur le refus populaire légitime de l'Europe, surtout à un moment ou le malfaisant euro commence à être mis en question.

    Mais ce qu'il propose est un nationalisme néo-pétainiste dont le but est d'asservir le peuple travailleur à la grande bourgeoisie. Hortefeux va d'ailleurs dans le même sens, lui qui vient d'organiser A VICHY une rencontre continentale des ministres d'Europe chargés de l'immigration ! Ce nationalisme xénophobe est à l'opposé du patriotisme populaire et républicain, de la défense de la Nation issue de la Révolution. Le patriotisme populaire est inséparable de l'internationalisme. Ils revendiquent l'amitié la coopération entre les peuples, sur un pied d'égalité et non la lutte fratricide sur la base de la concurrence libre et non faussée, socle de l'Union Européenne depuis sa mise en place il y a plus de 40 ans, et que Le Pen n'a jamais contesté, lui le faux patriote qui a voté l'Acte unique européen en 1986.

    Dire Le Pen hors d'Arras ! c'est :

    - dire NON au retour du fascisme, au retour de la bête immonde, c'est dire aussi NON à Sarkozy qui n'a pas hésité à reprendre les thèmes électoraux de Le Pen !

    - c'est dire: ne laissons pas l'Union Maastrichtienne Patronale (l'UMP) et la droite fasciste se draper dans le drapeau tricolore des soldats de Valmy, des soldats qui montaient à l'assaut du ciel « pour délivrer tous les peuples, vos frères » comme le dit Victor Hugo, et des FTP qui furent le fer de lance de la Résistance patriotique et internationaliste armée à Hitler ;

    - c'est défendre la Nation Française /Liberté Egalité Fraternité/, car elle a été l'œuvre du peuple, avec son hymne et son drapeau, que nous ne devons pas abandonner à Le Pen mais unir au contraire à l'Internationale et au drapeau rouge. Ne laissons pas le drapeau tricolore, la Marseillaise à ceux qui ont voulu le salir et les mêlant aux pires exactions des massacres et des sordides exploitations coloniales. Défendons le drapeau et l'hymne de la République des sans culotte de la résistance anti-fasciste , fièrement porté et chanté par ceux qui disaient j'ai deux patrie : la mienne et la France, et qui sont tombé sous les balles des nazis.

    Le PRCF 62 appelle aux manifs antifascistes au coté de l'UL CGT et des démocrates d'Arras et de la Région:

    - Le 13 mars à 18 heures, Place des Héros au pied du Beffroi, à l'heure où se réunit la Communauté Urbaine d'Arras ;
    - Le samedi 14 à 14 heures 30, manifestation : départ Place de la gare ;


    - Dimanche 15 à 11Heures, manifestation : départ Place de la gare
  • 03/03/2009: LYON-France: 4 HEURES POUR GAZA : ON N'OUBLIE PAS !

     

    Sent: Friday, February 27, 2009 6:50 PM
    To: Undisclosed-Recipient:;
    Subject: GAZA : ON N'OUBLIE PAS ! - Mardi 3 mars Bourse du Travail Lyon

    4 HEURES POUR GAZA : ON N'OUBLIE PAS !
     
    Merci de faire suivre ce message à vos amis ...
     
    MARDI 3 MARS de 18 h 30 à 23 h
    Bourse du Travail de Lyon
    (Place Guichard, métro Guichard)
     
     
     

    Collectif 69 de soutien au peuple palestinien  et les organisations membres : AFAK Bethléem, Association France Palestine Solidarité (AFPS), Amis de l’Appel des 100 pour la Paix, A.P.C.A. Association pour la Promotion de la Culture Algerienne, ATTAC Rhône, ATTAC-Villefranche, Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP), Coordination des Appels pour une Paix Juste au Proche-Orient (CAPJPO), CFDT Commerces et Services, CIMADE, Entr'Cultures, Femmes en Noir, Femmes Solidaires, Groupement des Retraités Educateurs sans Frontières (GREF),Union Générale des Etudiants de Palestine (GUPS), Les Alternatifs, Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR/JCR), L’Improbable, Mouvement de la Paix, Parti Communiste Français - fédération du Rhône (PCF), Pax Christi, Solidaires Rhône, Si t'es Gone (Croix-Rousse), Union Juive Française pour la Paix (UJFP), Union Départementale CGT, Union Départementale CFDT, Les VERTS du Rhône.
    FSU (Fédération Syndicale Unitaire), Ligue des Droits de l'Homme (LDH), NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste), Vaulx-Palestine Solidaires, Parti de Gauche. CCFD (comité catholique contre la faim et pour le développement), Espace Projets Interassociatifs (Vaulx-en-Velin),  MAN Lyon, Audaces, Amis d'Al Rowwad, Sauvons des vies. Génération Palestine.

  • 20/02/2009: OTTIGNIES-LOUVAIN-LA-NEUVE - Belgique: 100 papiers pour les sans papiers...

     
    ----- Original Message -----
    From: Crer
    To: CRER
    Sent: Tuesday, February 17, 2009 11:03 AM
    Subject: (Crer-News-2) Communiqué - 100 papiers pour les sans papiers !

    Communiqué de presse

    100 papiers pour les sans papiers

    Des parents d’élèves de l’École communale de Lauzelle à Ottignies-Louvain-La-Neuve, touchés par les sans papiers accueillis dans les bâtiments de l’UCL ont souhaité sensibiliser les élèves de l’école à cette problématique. Les professeurs ont directement été intéressés par cette sensibilisation. C'est l'occasion d'expliquer aux enfants ce qu'est une carte d'identité, une carte SIS, un passeport..., à quoi servent tous ces papiers et surtout ce qui se passe quand une personne n'en possède pas.

    En collaboration avec la CRER (Coordination contre les rafles, les expulsions et pour la régularisation), des animations ont été proposées aux enfants : visionnement d’un dessin animé, témoignages, débats,…

    Au cours de la semaine du 16 au 20 février, les enfants sont invités à imaginer des papiers qu’ils pourraient remettre aux réfugiés : une carte d’identité, un passeport ou une carte sis, ou encore une carte qui permette d’aller partout sur la terre…, imaginer des noms pourquoi pas en mélanger les origines,…

    Ces papiers seront remis symboliquement aux demandeurs d’asile ce vendredi 20 février à 9h30 au local qu’ils occupent à l’ancienne Poste de la place des Sciences.

    Cette action s’inscrit directement dans le projet d’établissement de l’école qui se veut ouverte sur le monde.

    Merci de bien vouloir relayer l’information.

    Bernadette Moors

    Directrice

    010 47 55 41

    0494 05 39 80

     


     
    CRER / Tel : 0474 08 85 35
    Travailleurs sans papiers :  http://1maimanif.canalblog.com/
    Soutien au N° Triodos  :  523 - 0801898 - 74
  • 17/01/2008: CHARLEROI-Belgique: Manifestation pour Gaza

    Manifestation

     

    Charleroi pour Gaza

     

     

    Samedi 17 janvier, 14 h,

    gare de Charleroi

     

     

    Arrêtez les massacres, stop aux crimes de guerre

    Fin des bombardements et retrait militaire.

    Fin du blocus et aide humanitaire d’urgence.

    Suspension des accords entre l’Union Européenne et Israël

     

     

    Organisation : Plate-forme Palestine - Charleroi

     

    Fédération Générale du Travail de Belgique (FGTB), Mouvement Ouvrier Chrétien (MOC), Al Hidaya, Assakina, Attac, Atelier Nord-Sud du Forum Social, Averoes, Belges issus de l'Immigration, La Braise, Comité Amérique Centrale, Culture sans Frontières, Cercle Communiste, Comité Palestine Fontaine l’Evêque-Secours Populaire Wallonie/Bruxelles, Entr'aide et Fraternité-Vivre Ensemble, Femmes des 2 Continents (FD2C), Femmes Musulmanes de Charleroi (FMC), Forum des Citoyens, Ligue des Droits de l'Homme (LDH), Ligue Communiste Révolutionnaire (LCR), La Main dans la Main, Marianne, les Magasins du Monde-Oxfam de Gilly, Médecine pour le Peuple (MPLP), Médina-set, Mosquée Mevlana, le Mouvement Chrétien pour la Paix (MCP), Parti Communiste (PC), Parti du Travail de Belgique (PTB), Pax Christi, Peuples Solidaires, Présence et Action Culturelles (PAC), Le Progrès, Secours Populaire Wallonie-Bruxelles, Solidarités Nouvelles, Tontoni

     

     

    Contact et éd. resp. : Freddy Guidé – rue de la Station, 58/ bte 2,   6140 Fontaine l’Evêque. 0497 53 50 34.

  • 11/01/2009: BRUXELLES: Stop aux massacres à Gaza ! Le silence tue !

    ----- Original Message -----
    Sent: Friday, January 09, 2009 3:35 PM
    Subject: Manifestation Nationale - Dimanche 11 janvier à 14h - départ Gare du MIDI à Bruxelles

    Manifestation Nationale

     

    Dimanche 11 janvier à 14h

    Bruxelles - Gare du Midi

     

    Stop aux massacres à Gaza ! Le silence tue !

    Stop à l’embargo contre les Palestiniens

    Stop à la violence contre tous les civils

    Stop à l’impunité 

    Suspension des accords UE-Israël

     

     

    Premières organisations signataires : 11.11.11, Aardewerk, ACW, Animo,  Alliance for Freedom and Dignity, Amitiés et Fraternité Belgique–Irak, "Arbeitskomiitee gegen Krieg"  der deutschsprachigen Gemeinschaft (DG), Artistes contre le Mur, Association Belgo-Palestinienne (ABP), Association Culturelle Joseph Jacquemotte (ACJJ), ATTAC Bruxelles,  ATTAC Vlaanderen, ATTAC Wallonie-Bruxelles, August Vermeylenfonds, AWSA Belgique, Belagir asbl,  Broederlijk Delen, BRussells Tribunal, Bureau des Etudiants Administrateurs de l'ULB (BEA), Centre Avec, Centre culturel arabe en pays de Liège, Centre Démocrate Humaniste (cdH), Christenen voor het Socialisme, Coordination Nationale d'Action pour la Paix et la Démocratie (CNAPD), Centre National de Coopération au Développement (CNCD–11.11.11), Coordinatie Boycot Israël (COBI), Composantes de la Communauté Arabe de Belgique (COCAB), CODIP, Collectif Présence Musulmane Belgique, Comac, Comité de Solidarité avec le Peuple Palestinien de Braine-l'Alleud, Comité pour l'Annulation de la Dette du Tiers-Monde (CADTM), Comité Surveillance Otan, Comité Verviers Palestine, Commission Justice et Paix, Communauté Palestinienne de Belgique, Dunes, ECOLO, Fédération bruxelloise des Jeunes socialistes (FBJS), Federatie van Marokkaanse Verenigingen, Fédération Islamique de Belgique (Turque), FGTB-ABVV, Fraternité asbl,  Front populaire de Turquie (Halk Cephesi), FOS – Socialistische Solidariteit, Friends of the Earth Vlaanderen & Brussel, Gents Actieplatform Palestina, Génération Palestine, Greenpeace Belgium, Groen!, Groupe Palestine–Santé, Groupe Tchétchénie, Initiatief Cuba Socialista,  Intal, Institutions et Associations musulmanes de Belgique, Jeunes FGTB, Jeunesse Musulmane de Mons, Jesjoeroen Jodendom tegen Zionisme, Käthe Kollwitz Vredesloop, KifKif, Kommunistische Partij Vlaanderen (KP), La clef asbl, Leuvens Actieplatform Palestina (LAP), Leuvens Comité Tegen Oorlog (LeCoTO), Ligue Communiste Révolutionnaire-Socialistische Arbeiderspartij (LCR-SAP), Ligue des Musulmans de Belgique, Ligue Islamique Interculturelle de Bruxelles, Links Ecologisch Forum (LEF), Luthiers Sans Frontières, Masereelfonds, Mosquées de Belgique, Mouvement Chrétien pour la Paix (MCP), Mouvement Citoyen Palestine (MCP), Mouvements de Femmes - 29 rue Blanche, Mouvement International de Réconciliation (MIR–IRG), Mouvement ouvrier Chrétien (MOC), Nouvelles Perspectives asbl,  Oxfam Magasins du Monde, Oxfam Solidariteit-Solidarité, Oxfam Wereldwinkels, Parti Communiste Wallonie-Bruxelles (PC), Parti des Communistes Italiens (PDCI), Parti du Travail de Belgique - Partij van de Arbeid van België (PTB-PVDA), Parti Socialiste (PS), Parti Socialiste de Lutte - Linkse Socialistische Partij (PSL-LSP), Pax Christi Vlaanderen, Pax Christi Wallonie-Bruxelles, PJPO Ittre, PJPO Brabant Wallon, Présence et Action Culturelles (PAC), Réseau Femmes en noir Belgique, Secours Populaire Wallonie-Bruxelles, Service civil international (SCI), Service d'Information et de Formation sur l'Amérique latine (SEDIF), sociaal progressief alternatief (sp.a), sp.a jongeren, Solidarité mondiale, Solidarité Socialiste, t Uilekot, Une Autre Gauche (UAG), Union Communiste Bruxelloise (UCB),  Union de Défense des Personnes sans papiers (UDEP), Union des Progressistes Juifs de Belgiques (UPJB), Union Liégeoise pour le Défense de la Paix, Victoria Deluxe, Vie Féminine, Vlaams Palestina Komitee, Vlaams Overleg Duurzame Ontwikkeling (VODO), Vrede vzw, Vredesactie, Vrouwen in 't Zwart,  Wereldsolidariteit,

    Werkplaats voor Theologie en Maatschappij,

     

    Coordination et contact presse :

    Association Belgo-Palestinienne (FR) 02/223.07.56 abp.eccp@skynet.be

    Vrede vzw (NL) 09/233.46.88 vrede@vrede.be

     

    Nous recherchons des volontaires pour l’encadrement de la manifestation!

    Envoyez svp vos noms et téléphone à Brian  BOOTH (FR)  brian@ecosy.org, ou à youssef@afdbelgium.com ou (NL) rene.stroobant@pandora.be

     

     

    ________________________

    Association Belgo-Palestinienne

    9, quai du Commerce

    1000 Bruxelles

    tel: 02 223 07 56

    fax: 02 250 12 63

    abp.eccp@skynet.be

    www.association-belgo-palestinienne.be

     

     

  • 10/01/2009: CHARLEROI-Belgique: Rassemblement pour Gaza...

    ----- Original Message -----
    Sent: Thursday, January 08, 2009 10:51 AM
    Subject: Venez nombreux et diffuser ce message s.v.p.


     

    Rassemblement  pour Gaza

     

     

    Ce samedi 10 janvier

    à 14 h,

    devant l’Hôtel de ville de Charleroi,

    place Charles II

     

     

    Arrêtez les massacres, stop aux crimes de guerre

    Fin des bombardements et retrait militaire.

    Fin du blocus et aide humanitaire d’urgence.

    Pour une Europe courageuse.

     

     

    Organisation : Plate-forme pour la Palestine Charleroi

    Contact et éd.resp. : Freddy Guidé – rue de la Station, 58/ bte 2, 6140 Fontaine l’Evêque.

                                     0497 53 50 34

  • 20/12/2008: CHARLEROI-Belgique: veillée pour la Paix le samedi 20 décembre à Charleroi...

     

    Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest, les peuples veulent la Paix

     

     

    Veillée pour la Paix

     

    Venez tenir les flambeaux de la Paix avec nous…

     

    Des flambeaux, des chansons, de la musique,

    des témoignages des 4 coins du monde

     

     

     

    Pas d’argent pour la guerre

    Mais pour combattre la misère

     

     

    Dans le cadre d’une mobilisation nationale

     

     

    Samedi 20 décembre 2008, à 16 h,

    sur la place Charles II (Hôtel de Ville), Charleroi

     

     

    Suivi d’une rencontre autour d’un bol de soupe dans la salle « La Braise »,

    Rue Zénobe Gramme, 21, Charleroi

     

     

     

    Les organisations qui soutiennent :

     

    Accueil et Promotion, Accueil et Solidarité, Atelier Nord-Sud du Forum social,

    Attac, La Braise, Comac, Entr’Aide et Fraternité-Vivre Ensemble,

    Les Femmes musulmanes de Charleroi, Girb, Ligue des Droits de l’Homme,

    Marianne, Médecine pour le Peuple, Pax Christi, Peuples Solidaires,

    Solidarité Mondiale, Tontoni.

  • 12/12/2008: CHARLEROI-Belgique: mobilisons et allons protester: lors du Conseil communal du 15 décembre 2008, la tripartite "démocratique" Ps-Mr-Cdh va augmenter l'impopulaire taxe poubelle. Allons dire "NON" ...

    CHARLEROI: mobilisons et allons protester: lors du Conseil communal du 22 décembre 2008, la tripartite "démocratique" Ps-Mr-Cdh va augmenter l'impopulaire taxe poubelle. Allons dire "NON" ...
     
    Ces partis qui trouvent des milliards en une seule nuit pour voler au secours des banquiers du capitalisme en faillite présentent la facture à la population dans tous les domaines. Toujours plus de taxes et de restrictions, alors que notre pouvoir d' achat ne cesse de diminuer, que le chômage s' accroît et que la misère se développe chez les plus pauvres toujours plus nombreux.
    Cette taxe est impopulaire depuis sa création. Des milliers de pétitionnaires carolorégiens l'ont déjà dit aux élus, mais ces "démocrates" n' en tiennent aucun compte. Ils ont besoin de toujours plus de fric pour boucher les trous occasionnés par le système capitaliste à tous les échelons du pouvoir en place et par leur gestion de valets du capitalisme: Europe, fédéral, régions, provinces, communes, intercommunales...
    Les protestataires seront certainement très nombreux dans la salle lors du Conseil communal du 22 décembre 2008. A La Braise, 21 rue Zénobe Gramme à Charleroi, on se réunit déjà vers 17,30 heures pour partir en groupe. Contacter Germain au 0473.21.85.72

    RoRo

  • 25/09/200: CHARLEROI-Belgique: « L´or noyé de Kamituga »...


    -------- Message original --------

    Sujet : Fw: agenda
    Date : Tue, 9 Sep 2008 06:41:57 +0200
    De : Marc van Campen <marc_vancampen@skynet.be>

    La Braise culture asbl

     

    Jeudi 25 septembre

     

    à 19 h 30

     

     

    « L´or noyé de Kamituga »

     

    Documentaire de Yvon Lammens et Colette Braeckman (2007)

     

    Suivi d´un débat

    En présence des deux réalisateurs

    et de

    Raf Custers

    Chercheur de l´IPIS (International peace information service)

    Spécialiste des ressources naturelles en Afrique (secteur minier au Congo)

     

    Kamituga, ville minière située dans l´Est Congo, symbolise la tragédie de l´histoire économique du pays. Installations pillées, cartes géologiques volées,...

    Fini le temps où la SOMINKI assurait à ses travailleurs logement, écoles, et soins de santé en échange de l´extraction d´or et de la cassitérite des mines de Kamituga. Pris en tenailles entre les différents acteurs du conflit, misère, violence et exploitation sont maintenant le quotidien des anciens mineurs et de leurs familles qui gardent malgré tout espoir... Après la version courte du film (52 minutes), présentée en mai 2006 au « Centre Wallonie- Bruxelles » de Kinshasa, les réalisateurs Yvon Lammens et Colette Braeckman proposent à présent une version rallongée de 18 minutes (afin d´obtenir 70 minutes de documentaire au total) permettant au spectateur de mieux s´immiscer dans l´univers de Kamituga illustrant à petite échelle l´histoire récente du Congo.

     

     

    La Braise,  rue Zénobe Gramme 21 Charleroi 

     

    P.A.F.: 2,50 EUR (chômeurs, étudiants, etc. 1,50 EUR ) 

     

    Ed. resp. : Marc van Campen, rue Zénobe 21 6000 Charleroi

  • 26/09/2008: BRUXELLES: Afghanistan : Une guerre "juste" ?

    Vendredi 26 septembre 2008
    à partir de 19 h 30
    au Centre International
    171 Bd Lemonnier 1000 Bruxelles
     
    Afghanistan : Une guerre "juste" ?
    Conférence-débat organisée par le Centre International et Intal-Paix
     
    Ce 1er septembre, 4 F-16 belges et 80 militaires sont partis pour le sud de l'Afghanistan, entrant ainsi résolument dans la "guerre à la terreur" initiée par le président Bush il y a déjà 7 ans.
    Qu'est-ce que nous faisons vraiment là-bas ? Lutte-t-on efficacement contre le terrorisme avec des bombes ? Défend-on bien les droits de l'homme en envoyant des troupes et des  F16 ? Liberté, droit de la femme... qu'en est-il exactement dans l'Afghanistan libéré des Taliban ? Pourquoi l'Afghanistan est-il si important pour l'Occident ?
     
    Avec la participation de :
    Josy Dubiésénateur, opposé à l'envoi des F-16 et des troupes supplémentaires
    Jean Bricmont, auteur notamment de "Impérialisme humanitaire"
    Arnaud Ghys, responsable du secteur "Paix" de la CNAPD
    Pol De Vos, Institut d'Etudes Marxistes (INEM)
    Modérateur : Bert De Belder, responsable de INTAL
    Paf. 2 €
    Contact et infos : 0486/25.77.02 - cic@centreinternational.be

  • 30/08/2008: BRUXELLES: soirée d’hommage au peuple palestinien et son poète Mahmoud Darwich...

     -------- Message original --------

    Sujet: Soirée d'hommage au peuple palestinien et son poète Mahmoud Darwich
    Date: Mon, 18 Aug 2008 21:19:47 +0200
    De: StopUSA <info@stopusa.be>


    Le 9 août dernier, le grand poète palestinien Mahmoud Darwich est décédé

      

     

    Soirée d’hommage au peuple palestinien et son poète

     

    Le samedi 30 août à 19h

     

    Au Centre International

    Boulevard M. Lemonnier 171

    1000 Bruxelles

     

    Avec film, témoignages, chants, photos et poésie

    Lectures d’une sélection de poèmes

     

    Info : 0486/257702

  • 23-24/08/2008: Waterloo-Belgique: Moyen Orient-Forum...

    ------- Message original --------

    Sujet: L'avenir du Moyen Orient - Forum
    Date: Thu, 12 Jun 2008 21:36:41 +0200
    De: StopUSA <info@stopusa.be>



    L’'avenir du Moyen Orient-Forum

    dans le cadre de l'’Université marxiste et en collaboration avec StopUSA


    avec Pol De Vos, Lucas Catherine, Marie Debs, Ludo De Brabander,

    Mohamed Hassan, Marc Botenga, Hamdan Aldamiri...


    23 et 24 août 2008


    Internat de Berlaymont, 10 D drève d'’Argenteuil, 1410 Waterloo



    Palestine, Liban, Israël, Irak, Syrie, Iran, Afghanistan... Des pays qui sont chaque jour à la une.

    Pourquoi la région du Moyen Orient est-elle si explosive ? Une paix durable y est-elle possible ?


    • George Bush où en est-il avec ses projets de domination du Moyen Orient après la débâcle en Irak, au Liban et maintenant en Afghanistan ?

    • L'histoire du Moyen Orient est celle de la résistance contre la colonisation et la domination étrangère. Quels points forts et faibles cette résistance a-t-elle connus  ? Quelle est la situation aujourd'hui ? Une analyse dans une perspective historique.

    • Y a-t-il de « bons » et de « mauvais » musulmans ? Les cheikhs d'Arabie saoudite sont les amis des États-Unis, tandis que celui qui résiste à la domination US est un terroriste. Quelles sont les dimensions politiques de l'Islam ?

    Dans une série de sept contributions et discussions il sera question de l'arrière-fond historique de la situation actuelle au Moyen-Orient. Inévitablement l'Afghanistan tout proche entre aussi en ligne de mire, et surtout l'intervention croissante des pays européens, dont la Belgique...

    Programme

    23/8/08

    1.  
      1. 9 – 10 h 30 : Introduction sur le Grand Moyen Orient (Pol De Vos de StopUSA et Mohamed Hassan, spécialiste du monde arabe)

      2. 11 – 12 h 30 : Histoire coloniale du Moyen Orient (Marie Debs, membre du Bureau politique du Parti communiste libanais)

    ou Histoire d’Israël (Lucas Catherine, écrivain)

    1.  
      1. 15 – 16 h 30 : L'Europe et l'OTAN au Moyen Orient (Ludo De Brabander de l'’asbl Vrede)

      2. 17 – 18 h 30 : La situation actuelle au Liban, origines et perspectives (Marie Debs)


    24/08/08

    1.  
      1. 9 – 10 h 30 : Musulmans, « bons » et « méchants » (Mohamed Hassan)

      2. 11 – 12 h 30 : L'Iran face aux États-Unis (Marc Botenga, doctorant, et Pol De Vos)

      3. 14 – 15 h 30 : Conclusions: table ronde avec Marie Debs, Hamdan Aldamiri et Mohamed Hassan. Modérateur: Pol De Vos


    Prix : 60 €, cours et pension complète compris (50 € pour ceux qui s’inscrivent et paient avant le 2 juillet). Prix pour ceux qui ne logent pas sur place: 15 € par jour ou 12,50 € avant le 2 juillet. Facilités possibles pour les petits budgets.


    Inscriptions et information : www.marx.be ; e-mail : inem@marx.be ;
    tél : 32 (0)2 504 01 44


    23/08/08

    9 – 10 h 30 : Introduction sur le Grand Moyen Orient

    Pol De Vos et Mohamed Hassan donneront une introduction générale sur le Moyen Orient, à partir des contradictions internationales autour de cette région riche en matières premières.

    Nous examinerons les plans américains pour un Grand Moyen Orient et comment les États-Unis espèrent le garder sous leur contrôle.


    11 – 12 h 30 : Histoire coloniale du Moyen Orient

    Marie Debs nous rappellera les grandes lignes de l'’histoire du Moyen Orient, de 1458 à nos jours. Dans la seconde moitié du XIX° siècle, l’'empire ottoman céda une partie de son emprise sur l'’Orient arabe aux forces colonialistes les plus puissantes, la Grande Bretagne et la France. Quel fut leur rôle ? Quels ont été les enjeux de la création de l'’Etat d’Israël en Palestine ?

    Comment les révolutions nationalistes arabes (entre 1952 et 1958) ont-elles fait obstacle au nouveau colonialisme dans la région ? Quelles sont ses origines du projet du « Nouveau Moyen Orient » ?


    Ou

    11 – 12 h 30 : Les 60 ans d’'Israël

    L’'anniversaire d'’un État basé sur un nationalisme intolérant, sur le colonialisme et l'’apartheid. En Afrique du Sud l'’apartheid a commencé en 1950 avec l'’attribution de la plus grande partie des terres à la minorité blanche. En Palestine depuis deux ans Israël a accaparé la plus grande partie des terres comme exclusivement juive. Lucas Catherine nous dévoilera la vraie nature de l'’État juif.


    15 – 16 h 30 : L'Europe et l'OTAN au Moyen Orient

    Ludo De Brabander analysera les liens politiques et économiques entre l'’Europe et le Moyen Orient. Quelle est la place d'’Israël là-dedans ? Depuis peu, des pays européens sont aussi présents militairement dans la région : comment doit-on juger l’« intervention humanitaire » au Liban ? Les Etats-Unis ne veulent-ils pas entraîner les pays européens dans leur politique de domination du Moyen Orient ? L'’Europe suit-elle une orientation indépendante ou joue-t-elle la carte américaine ? Quel rôle l’OTAN veut-elle jouer ?


    17 – 18 h 30 : La situation actuelle au Liban : origines et perspectives

    Marie Debs nous expliquera l'’origine des quotas confessionnelles entre Chrétiens et Musulmans. Cette répartition du pouvoir politique est à la base de toutes les guerres civiles au Liban.

    La bourgeoisie a toujours recours aux divisions religieuses afin d’'asseoir son régime. Une telle situation ouvre toujours la voie large aux tutelles. Elle fausse les problèmes et, surtout, la lutte de classes.


    24/08/08

    9 – 10 h 30 : Musulmans, « bons » et « méchants »

    L'’Islam a mauvaise presse en Occident : les musulmans seraient des fanatiques, qui oppriment les femmes, prônent le terrorisme et veulent établir un État théocratique où règne la Charia. Mais est-ce vraiment cela qui dérange les puissances occidentales ? ou plutôt le fait que certains groupes de résistance (à Israël, à la domination US) puisent leur inspiration dans l'’Islam ? Mohamed Hassan nous guidera dans les différentes tendances de l’« Islam politique ».

    11 – 12 h 30 : L'Iran face aux États-Unis

    Les tensions incessantes entre l'’Iran et les Etats-Unis posent beaucoup de questions. La contradiction essentielle réside-t-elle dans la production possible d’'armes nucléaires ou s'’agit-il d’'autres intérêts ? Dans quelle mesure l'’Iran est-elle une menace pour les Etats-Unis et le reste du monde ? Comment fonctionne la société iranienne ? Quelle est la nature du régime iranien ? Des réponses avec Marc Botenga et Pol De Vos


    14 – 15 h 30 : Conclusions

    Table ronde avec Marie Debs, Hamdan Aldamiri et Mohamed Hassan. Modérateur: Pol De Vos

  • 08/08/2008: 52 anniversaire de la catastrophe minière du BOIS DU CAZIER à Marcinelle: le 8 août 2008...

    Sent: Thursday, July 17, 2008 6:42 PM
    Subject: 52 anniversaire de la catastrophe minière du BOIS DU CAZIER à Marcinelle: le 8 août 2008

    52 anniversaire de la catastrophe minière du BOIS DU CAZIER à Marcinelle: le 8 août 2008
     
    09,45 hrs: Grand'Place de Marcinelle: dépôts de fleurs aux Victimes du Travail
     
    10,30 hrs: Cimetière de Marcinelle: recueillement aux monuments Aux Mineurs et Sacrifice des Mineurs italiens
     
    11,30 hrs: Dépôts de fleurs par les Associations de Mineurs au     monument aux Victimes
     
    12,00 hrs: réception du Consulat d' Italie au Bois du Cazier
     
  • 11/07/2008: UCCLE-Belgique: FACE A L’AMBASSADE D’ISRAEL ...

    -------- Message original --------
    Sujet: TR: Rassemblement pacifique - vendredi 11 juillet 2008 - face à l'Ambassade d'Israël
    Date: Mon, 7 Jul 2008 12:15:20 +0200
    De: ABP <abp.eccp@skynet.be>


    1948-2008 :

    60 ANS DE DEPOSSESSION ET 40 ANS D'OCCUPATION

     

    L’Association Belgo-Palestinienne vous convie

    au  251ème rassemblement

    pacifique  et   silencieux

    le vendredi  11 juillet 2008

    de 12h30 à 13h30

     

    FACE A L’AMBASSADE D’ISRAEL

    40, avenue de l’Observatoire à Uccle

     

    Soyons nombreux

    sans trompette ni alicots autres que les

    officiels et ceux reprenant le nom des

    associations partenaires à ce rassemblement

     

    Soyons nombreux

    pour stigmatiser la non-application par Israël des résolutions des Nations Unies (dont la ES 10/15

    condamnant la construction du mur) et de la  IVème Convention de Genève

    et demander la fin du siège de Gaza

     

    Prochaines manifestations:

    8 août, 12 septembre, 10 octobre, 14 novembre et le 12 décembre 2008

     

     

     

    Association Belgo-Palestinienne

    9 quai du Commerce

    1000 Bruxelles

    tel: 02 223 07 56

    fax: 02 250 12 63

    @: abp.eccp@skynet.be

    www.association-belgo-palestinienne.be

  • 23/06/2008: CHARLEROI-Belgique: Du bon usage de la laïcité...

    Conférence-Débat

    Du bon usage de la laïcité

    Lundi 23 juin 2008

    19h00

    INTERVENANTS :

    Malika Hamidi : Doctorante à l’Ecole des hautes Etudes en Sciences Sociales à Paris.

    Paul Löwenthal : Economiste, professeur à L’UCL

    Radouane Bouhlal : Juriste spécialisé en droits de l’Homme et président du MRAX

    Info : Abdou M 0488/36.51.57

              Marc V   0473/43.81.06

    Paf   : 2€

    Lieu : La Braise culture 21 Rue Zénobe Gramme 6000 Charleroi.

    Depuis quelques années, une frange de la mouvance laïque, qui se baptise elle-même « laïcité de combat », développe un prosélytisme anti-religieux qui vise essentiellement l’islam et, très accessoirement, les autres religions. Cela nous paraît un très mauvais combat pour la laïcité. Cette logique va-t-en-guerre est d’autant plus malvenue qu’elle se développe dans un contexte marqué, dans le monde, par l’unilatéralisme militaire américain, et, chez nous, par la tentation de construire une « Forteresse Europe » culturellement homogène.

    Contre cette dérive, nous avons voulu rassembler des textes qui défendent, chacun à leur manière, et à partir de bords philosophiques différents, une autre façon de concevoir la laïcité : positive et démocratique, sans concession ni fadeur. La laïcité ici proposée organise, dans le respect des lois communes, la cohabitation pacifique des conceptions religieuses et philosophiques. Elle n’est pas l’organisation du combat contre les religions. Elle ne peut servir de prétexte pour justifier la discrimination à l’égard de quelque citoyen(ne) que ce soit. La laïcité doit être intransigeante sur le principe mais ne peut se faire croisade sans se renier elle-même.(extrait de l'article de Nadine Rosa-Rosso et Marc Jacquemain).

    Asbl partenaires : La Braise Culture ; Belgeissusdelimmigration ; Repère ; MCP ; FMB (Charleroi) ; Citoyenneté Active.