Conférence-débat: Où vont la Catalogne et l'Etat espagnol? · Mercredi 22 nov· 19h30 · UOG

 De : solidaritéS Genève
Envoyé le :mardi 14 novembre 2017 18:46

Objet :Conférence-débat: Où vont la Catalogne et l'Etat espagnol? · Mercredi 22 nov· 19h30 · UOG

 

https://www.solidarites.ch/geneve/geneve/1133-2017-11-22-uog

Où vont la Catalogne et l'Etat espagnol?

Conférence-débat

avec Laia FACET
de Catalogne, militante féministe, membre des Comités de défense de la République

et Manolo GARI
de Madrid, membre de Podemos et de la direction d’Anticapitalistas

Mercredi 22 novembre 2017
19h30 · Université Ouvrière de Genève (UOG) 
3, pl. des Grottes

Télécharger le Flyer [PDF]

 

Depuis septembre, les événements se sont accélérés en Catalogne et dans le reste de l’Etat espagnol. Face à la volonté du gouvernement catalan démocratiquement élu et de la société civile catalane d’organiser un référendum pour décider s’ils voulaient continuer à faire partie de l’Espagne ou d'aller vers l’indépendance, le gouvernement central de la droite (PP), a lancé une répression féroce pour empêcher la votation du 1er octobre. Le seul délit du peuple catalan ? Avoir voulu voter sur son avenir.

La réponse de la société civile catalane a été exemplaire : malgré une répression massive, plus de 2.5 millions de personnes, engagées une mobilisation massive et pacifique ont participé à la votation, avec un résultat de 93 % des voix pour l’indépendance. En réponse, le gouvernement espagnol a accentué la répression : mise en détention des portes-paroles des deux plus grandes organisations de la société civile (Omnium et ANC), et une partie des cadres de l’administration catalane.

Face au souci de respecter la volonté exprimée dans les urnes et d’ouvrir un processus vers une République catalane indépendante, le gouvernement espagnol a répondu par la mise sous tutelle de la Catalogne – application de l’article 155 de la Constitution espagnole avec le soutien enthousiaste de Ciudadanos et d’un Parti Socialiste en pleine déliquescence : dissolution du parlement et du gouvernement, etc. Un véritable coup d’Etat ! Une partie du gouvernement est partie en exil et un mandat d’arrêt international a été édicté. Celles et ceux qui sont restés en Catalogne ont été mis en prison.

Car le gouvernement central ne veut pas négocier: il semble au contraire vouloir humilier tout le peuple catalan. Quel sens donner à cette crise politique? Assiste-t-on à la crise d’un système hérité du franquisme et d’une constitution obsolète incapable de s’adapter aux exigences de la société? L’issue de la situation en Catalogne nous concerne tous et toutes, car l’enjeu central est aussi la voie démocratique et le respect du droit à l’auto-détermination.

Cette conférence accueillera deux intervenant·e·s qui donneront leur analyse de la situation, vu d’une part de Madrid, et de Catalogne d’autre part. Nous y parlerons de la résurgence du nationalisme espagnol et de l’extrême-droite mais aussi du mouvement indépendantiste catalan et de la répression massive qui s'abat sur celui-ci. Venez nombreux·euses pour en débattre!

org. solidaritéS Genève

Les commentaires sont fermés.