05/11/2012

FRANCE: Du collectif anti-fasciste du Pays basque de l'Etat fran çais c-h2a4

 
 
Sent: Thursday, November 01, 2012 5:33 PM
 
Subject: Trans: Du collectif anti-fasciste du Pays basque de l'Etat français
 
A l'occasion de la journée mondiale de comémoration de la nuit de cristal
Rassemblement le 9 novembre 18h00 Place louis 14 St jean de Luz
 
La Nuit de Cristal
Dans la nuit du 9 au 10 novembre 1938, des membres de la SA allemande, obéissant aux ordres d’Hitler, firent irruption dans les quartiers juifs et autres ghettos. Commençait ainsi une brutale campagne d’intimidation et d’annihilation contre différents secteurs sociaux. Des juifs, des homosexuels, des gitans, des intellectuels critiques envers cette philosophie fasciste qui allait s’étendre à toute l’Europe, furent séquestrés et emmenées dans des camps de concentration qui se transformèrent vite en camps d’extermination.
Aujourd'hui, nous nous adressons à l’ensemble des citoyens pour dénoncer ces faits de notre histoire récente et empêcher qu'ils ne tombent dans l’oubli. On considère souvent que les mouvements d’extrême droite et fascistes, comme ceux de cette époque, ont disparu. Pourtant, aujourd’hui même, dans nos rues, avec une impunité totale, nous assistons à des actions contre les droits fondamentaux, nourrissant la haine contre des groupes sociaux historiquement opprimés et pesant ainsi sur la cohésion sociale. Voici quelques exemples qui, cette année, nous ont particulièrement marqué :
1. Tout au long de l’année, plusieurs agressions physiques se sont produites, dans nos rues, contre des immigrants, des homosexuels et des femmes.Nous pouvons constater donc que ces modes de pensée et ces comportements que nous pensions disparus, persistent encore.Si nous ne faisons rien, tant par l'éducation que par des actions revendicatives et des condamnations de ces actes, ils perdureront.
2. Bien qu'étant héritiers de ces dictatures de la terreur condamnées internationalement, des partis politiques d'extrême droite qui embrassent le fascisme et la xénophobie se présenteront aux prochaines élections.
3. Les politiques sociales actuelles qui réduisent de plus en plus nos droits sociaux et le durcissement des lois sur les migrants sont autant d’exemples de la façon dont l'état se sert des personnes en risque d'exclusion sociale, allant jusqu’à les criminaliser.
4. De la même manière que le nazisme a utilisé les juifs comme bouc émissaire, les différents gouvernements, partis politiques, syndicats et médias criminalisent les immigrants et, profitant du contexte de crise économique, incitent aux préjugés racistes dans la population. Fermer les frontières européennes aux personnes tandis qu'elles sont ouvertes aux capitaux ou réguler de manière différenciée les droits des personnes selon leurs origines, a un nom : xénophobie.
Ceux-ci ne sont que quelques exemples d'attaques inadmissibles contre les droits fondamentaux. Attaques contre lesquelles, nous, mouvements sociaux, combattons. Nous appelons, donc, l’ensemble des citoyens à se joindre au rassemblement du 9 novembre, contre ces comportements et ces actes à caractère hétéropatriarcal, raciste et xénophobe.
Gure askatasunaren alde, duintasunagatik : faxismo gehiagorik ez !!
Faxismoaren aurrean mila kolore !!
IpEH Antifaxista
 
****************
«Si vous avez un fusil, vous pouvez voler une banque, mais si vous avez une banque, vous pouvez voler tout le monde.» Bill Maher

21:54 Écrit par Roge Romain, a/conseiller communal, B6180 Courcelles | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | |  Imprimer | | |

Les commentaires sont fermés.