• 19/03/2011: PARIS: Manifestation pour la langue française à Par is !

     
     
    Sent: Saturday, February 26, 2011 4:32 PM
    To: destinataires inconnus:
    Subject: [COURRIEL] Manifestation pour la langue française en mars à Paris !
     
    Chers militants et sympathisants,


    Parce que nous REFUSONS que l'anglais prenne une place plus importante que le français dans notre pays.
    (Travail, Enseignement supérieur, Éducation nationale, commerce, média, publicités...)


    Parce que nous REFUSONS la mise au pas culturelle de la France.

    Parce que nous ne serons JAMAIS un protectorat anglo-saxon :

    RASSEMBLEMENT
    samedi 19 mars, à 14 heures, à PARIS
    devant la fontaine Molière, à l’angle de la rue Molière et de la rue Richelieu (1er arrondissement),
    (métro : Pyramides ou Palais-Royal).

    Non au tout-à-l’anglais ! Non à l’anglais partout !
    Ne laissons pas tuer la langue française !



    Le Rassemblement est lancé à l'initiative d'un collectif d'associations de défense de la langue française (Afrav, Asselaf, CLEC, COURRIEL, DLF-IdF). Merci de prendre connaissance du Communiqué de presse en pièce jointe.

    Le rassemblement est ouvert à tous ceux qui veulent, au delà des prétendues nécessités de la "mondialisation" libérale et des exigences anti-sociales de la haute finance, pouvoir continuer à vivre leur langue au quotidien, en France comme ailleurs. En défendant l'usage de la langue française en France, les associations sus-citées promeuvent le droit de tous les peuples à parler leur propre langue, et à le défendre devant l'imposition proprement coloniale du globish dans tous les pays sous les menées impérialistes des 

    « modèles » économiques anglo-saxons.


    Le rassemblement sera suivi pour les volontaires d'un tractage de la manifestation enseignante tenue à Paris le jour même, pour sensibiliser le monde de l'Enseignement aux diverses réformes linguistiques accablantes qui viennent d'être annoncées (réforme Chatel et endoctrinement linguistique dès la maternelle, annonce de M. Sarkozy de faire enseigner les mathématiques et l'Histoire ! en anglais au lycée...).
    Lutter n'a jamais été aussi crucial !


    En vous espérant nombreux à honorer ainsi, loin des faux-semblants officiels, la semaine de la Francophonie,
    Salutations militantes,

                M.V., pour l'association.

    %§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§
    
    MATTHIEU VARNIER
    Secrétaire général du COURRIEL
    
    secretariat.general@courriel-languefrancaise.org
    
    www.courriel-languefrancaise.org
    
      (clé publique pour chiffrement/authentification
       disponible en note sur la carte de visite 
       numérique attachée à la présente)
    %§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§%§
     
     
     


    Appel_rassemblement.pdf
  • 26/02/2011: Journée Internationale de Soutien avec le Peuple Lib yen.

     
     
    Sent: Tuesday, February 22, 2011 12:54 PM
    To:
    Subject: la solidarité contre Khadafi
     


     Après la Tunisie et  l'Égypte restons mobilisés  pour soutenir le peuple Libyen dans sa lutte contre la dictature  de Khadafi,

    Nous vous proposons d’organiser, partout en France, en Europe, au Maghreb, dans les pays arabes et dans le Monde :

     une Journée Internationale de Soutien avec le Peuple Libyen.


    Le Samedi 26 Février 2011

    le collectif de soutien aux luttes des habitants de Sidi Bouzid -Tunisie

  • 24/02/2011: LIEGE: Invitation à la Présentation du livre "Un coup d'œil dans le rétroviseur"

     
     
    Sent: Monday, February 21, 2011 4:34 PM
    To:
    Subject: [Cadtm-liege] Invitation à la Présentation du livre "Un coup d'œil dans le rétroviseur" - ce 24 février à Liège
     
     
    www..org
    Comité pour l'Annulation de la Dette du Tiers Monde
    345, avenue de l'Observatoire - 4000 Liège (Belgique) - +32 (0)4/226.62.85
    "Impulser des alternatives radicales pour un développement socialement juste et respectueux de la nature"

    Cher-e-s ami-e-s du CADTM, nous sommes heureux/ses de vous inviter à la soirée de présentation du dernier livre d'Eric Toussaint:





    En espérant vous voir nombreuses et nombreux ce jeudi,
    L'équipe du CADTM


    _______________________________________________
    Cadtm-liege mailing list
    Cadtm-liege@cadtm.org
    https://listes.domainepublic.net/listinfo/cadtm-liege

  • 25/02/2011: Cycle Amérique latine

     
     
    Sent: Wednesday, February 16, 2011 5:20 PM
    To:
    Subject: Fw: Cycle Amérique latine
     
     
     

    La Braise Culture asbl

     

    Vendredi 25 février

     

      à 19 h

     

     

    Cycle Amérique latine

     

    « Lithium, malédiction

    ou bienfait pour la Bolivie»

     

    avec Raf Custers, journaliste et chercheur au Gresea

     

    La moitié des réserves mondiales se trouve dans le grand lac salé d’Ulyuni dans le sud de la Bolivie. Le Lithium est le métal le plus léger et sert entre autres à fabriquer des batteries rechargeables pour des véhicules électriques. Au lieu de donner l’exploitation en concession à des entreprises étrangères, l’état bolivien maintient le contrôle de la production de ce minerai.

    Expérience unique, succès non garanti.

     

    Projection d’un film de 21 minutes sur le même thème

    Réalisateurs : Raf Custers et Greet Brauwers

     

    Langue : interviews en espagnol et en français, sous-titré en français, commentaire en néerlandais avec sous-titres

     

     

     

     

     

     

    Salle La Braise, 21, rue Zénobe Gramme Charleroi

     

     

    Paf : 2,50 € (chômeurs, pensionnés, étudiants, etc. : 1,50 €)

     

     

     

    Ed. resp. : Marc van Campen, rue Zénobe Gramme, 21, 6000 Charleroi

  • 16/02/11: BELGIQUE: Charleroi: Débat mercredi 16/2: Les véritabl es enjeux de l'AIP avec entre autre Daniel Prion (FGTB), Tine Va n Rompuy (LBC), ...

    16/02/11: BELGIQUE: Charleroi: Débat mercredi 16/2: Les véritables enjeux de l'AIP avec entre autre Daniel Prion (FGTB), Tine Van Rompuy (LBC), ...
     
    Sent: Monday, February 14, 2011 2:44 PM
    To:
    Subject: Débat mercredi 16/2: Les véritables enjeux de l'AIP avec entre autre Daniel Prion (FGTB), Tine Van Rompuy (LBC), ...
     

     

    L’Accord interprofessionnel,
    quels sont les véritables enjeux?


    Avec l’éclairage de 3 syndicalistes flamands

     



    Marc van Campen, responsable de La Braise reçoit :

     

    Daniel Piron, secrétaire régional FGTB Charleroi-Sud Hainaut 

    Tine Van Rompuy (Louvain), infirmière, déléguée LBC-Hôpitaux

    Nicole Naert (Anvers), secrétaire syndicale ACOD/CGSP SPF Finances

    Dirk Tricot (Anvers), cheminot, de la direction nationale de l’ACV-Transcom
    Germain Mugemangango, Président du PTB - Hainaut

    Un représentant syndical de la CSC

     

     

     


    Mercredi 16 février à 19h30

    La Braise,  rue Zénobe Gramme 21 Charleroi

     

    P.A.F.: 2,50 € (chômeurs, étudiants, etc. 1,50 € )

    Ed. resp. : Marc van Campen, rue Zénobe 21 6000 Charleroi



  • 05/02/11: PARIS: VIVE LA REVOLUTION EGYPTIENNE

     
     
    From: FISCHER BERNARD
    Sent: Thursday, February 03, 2011 9:53 PM
    To:
    Subject: [romain : paix_socialisme_communisme] VIVE LA REVOLUTION EGYPTIENNE
     
     

    http://www.egyptesolidarite.wordpress.com/2011/02/03/grande-manifestation-a-paris-samedi-5-fevrier-2011-14h-30-place-de-la-republique


    http://www.convergencedesluttes.fr/index.php?post/2011/02/03/VIVE-LA-REVOLUTION-EGYPTIENNE


    http://www.fischer02003.over-blog.com/article-vive-la-revolution-egyptienne-66405721.html

     

    Manifestation à Paris samedi 5 février 2011 à 14 heures 30 Place de la République

     

    Depuis la « Journée de la colère » du 25 janvier 2011 en Egypte contre la dictature et la pauvreté ( la moitié de la population -soit 40 millions de personnes- vit avec moins de deux dollars par jour ), un mouvement populaire sans précédent dans son histoire récente se développe partout dans le pays, du Caire à Suez, d’Alexandrie à Assouan, d’Ismaïlia au bastion ouvrier de Mahalla el Koubra. Elle touche désormais l’ensemble des couches sociales. Malgré la censure ( y compris coupures internet et tél.), l’intimidation policière, les provocations, le couvre-feu et une répression sanglante ( plus de trois cent morts et des milliers de blessés au 1er février selon l’ONU ), des millions de gens manifestent et tiennent la rue, exigeant la chute de Moubarak et de son régime. Ils réclament la LIBERTE. La DIGNITE. La JUSTICE SOCIALE.

     

    Depuis plus de trente ans, l’Égypte vit sous le joug d’une dictature associant pouvoir et argent : un régime autoritaire, corrompu, illégitime qui gouverne le pays au détriment de son peuple, au profit de lui-même et de quelques alliés stratégiques. Moubarak, mais aussi sa famille, sa cour de ministres aux ordres et ses hommes d’affaires véreux sont autant de vieux visages qui tiennent les mêmes discours pour détourner les Egyptiens de leurs véritables ennemis : corruption, misère, chômage, répression (l’état d’urgence décrété en 1981 est toujours en vigueur), absence d’éducation et libertés muselées, sous le regard complaisant des gouvernements voire la complicité active des instances internationales comme le FMI.

     

    Depuis plus de trente ans, des générations se sont succédées et ont fait face à la même rengaine, aux mêmes discours, à la même politique : toujours au détriment du peuple égyptien et au profit d’un « pharaon » autocrate entouré de notables corrompus.

     

    Aujourd’hui, tout change ! L’Egypte ne sera plus jamais la même car son peuple à relevé la tête et le défi du changement, bien décidé à ne plus accepter la soumission. Le vent de liberté réclamant démocratie et justice sociale, venu de Tunisie, a désormais atteint l’Egypte et se propage dans l’ensemble du monde arabe. Les gens n’ont plus peur.

     

    Le soulèvement populaire ne se contentera pas de vagues promesses de « transition » démocratique. Et les Egyptiens comme les autres peuples arabes n’entendent se faire dicter par personne – surtout pas par les dirigeants français, européens et américains complices de Moubarak et du régime – la conduite pour la suite de leur mouvement. Ils comptent  sur un large mouvement de solidarité internationale pour dire Halte ! à la répression de leurs aspirations à la liberté, et pour gagner ensemble de nouvelles conquêtes démocratiques, sociales et politiques au niveau international, à commencer par la liberté d’aller et venir et de s’organiser.

     

    Plus que jamais, la paix passe par la réussite de la révolution démocratique en cours.

    Dans l’immédiat, le peuple égyptien veut mettre en échec les manoeuvres dilatoires d’un régime aux abois. Celui-ci a lancé mercredi 2 février 2011 ses « baltaguiya » – des nervis et des milices armées maquillés en manifestants « pro-Moubarak » – à l’assaut du mouvement qui occupait pacifiquement la place Tahrir pour provoquer un sentiment de chaos et pour diviser la population, dans l’espoir de reprendre la main. Le bilan de cette journée est lourd : encore plusieurs morts et des centaines de blessés.

     

    Avec les Egyptiens, la communauté internationale doit dire :

     

    « LE PEUPLE ÉGYPTIEN EXIGE LA CHUTE DU RÉGIME »

     

    « SOLIDARITÉ AVEC LES LUTTES DES PEUPLES ARABES »

     

    « HALTE AU SOUTIEN AUX DICTATURES »

     

    « HALTE A LA REPRESSION! DISSOLUTION DES MILICES PARA-MILITAIRES»

     

    « MOUBARAK DEGAGE ! »

     

    « VIVE LA REVOLUTION EGYPTIENNE ! »

     

    « VIVE LE PEUPLE TUNISIEN ! VIVE LE PEUPLE EGYPTIEN ! »

     

    « VIVENT LES PEUPLES ARABES EN LUTTE ! »


    « SOLIDARITE  AVEC LA REVOLUTION EGYPTIENNE ET ARABE ! »

     

    Comité de Solidarité avec la Lutte du Peuple Egyptien


    Premiers signataires :


    Citoyens Egyptiens de France-Fédération des Tunisiens-Citoyens des deux Rives FTCR-Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l’ Homme en Tunisie CRLDHT-Association des Travailleurs Maghrébins en France ATMF-CCIPPP (Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien)-Parti Communiste Français PCF-Europe-Ecologie les Verts EELV-Nouveau Parti Anticapitaliste NPA-Parti de Gauche-Confédération Nationale du Travail CNT- Parti des Indigènes de la République PIR -ATTAC-Mouvement contre le racisme et pour l’Amitié entre les peuples MRAP-Ligue des Droits de l’Homme LDH-CEDETIM-L’Etoile Nord Africaine Anticapitaliste- Parti Communiste des Ouvriers de Tunisie PCOT-Association des Tunisiens en France ATF Paris-Solidarité Tunisienne-Voix Libre Tunisienne-Parti Démocratique Progressiste Tunisie PDP-Manifeste des Libertés-Le Mouvement pour une Citoyenneté Active MCA-l’Assemblée Citoyenne des Originaires de Turquie-Les Amis de l’AMDH Paris-Commission arabe des droits de l’Homme-Coalition Internationale contre les Criminels de Guerre (ICAWC)-Centre de Damas d’Études Théoriques et des Droits Civiques-Bahreïn Society for Human Rights-Observatoire français des Droits de l’Homme-Protection des Défenseurs des Droits de l’Homme dans le Monde Arabe (PADDH)-Organisation Nationale des Droits de l’Homme en Syrie-Voix libre pour la défense des Droits de l’homme-Rencontre Culturel Euro-arabe-Association de Défense des Droits de l’Homme au Maroc-Observatoire Syrien des Droits de l’Homme-Association de l’Amitié Euro-arabe-Arab Network for Human Rights Information-Addameer pour les Droits de l’Homme – Gaza-Comités de Défense des Libertés Démocratiques & des Droits de l’Homme en Syrie-Collectif des Familles de Disparus en Algérie-Regard Citoyen-Manifeste des libertés-Rencontre des citoyens-Gauche Unitaire-Syndicat Solidaires-Europe solidaire sans frontières ESSF-Union des travailleurs immigres tunisiens UTIT_Jeunesse Émigrée Réunionnaise en France-Les Alternatifs-Sortir du colonialisme-Section française de la Ligue internationale des femmes pour la la paix et la liberté WILPF-ISM-FranceACTUS/prpe(Tchad)-Collectif International pour les libertés-Le soutien aux mouvements populaires en Algérie-Acor SOS Racisme Suisse-La Coordination de l’Appel de Strasbourg (Collectif européen)-Farrah-France (réfugiés) ; Civimed Initiatives OINGD-Militant Association tous égaux sous un même drapeau-L’Association des Tunisiens de Corbeil Essonnes-Réseau Euro-Maghrébin Citoyenneté et Culture (REMCC)-Union juive française pour la paix (UJFP)-Capjpo/Europalestine-Epices -Sud-Etudiant…La Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique (FASE)...

  • 05/02/11: BRUXELLES-Schaerbeek: Samedi à 17h, repas de soutien a ux militants turcs incarcérés en Europe

     
     
    Sent: Sunday, January 30, 2011 2:28 AM
    To:
    Subject: [Clea] Samedi 5 février à 17h, repas de soutien aux militants turcs incarcérés en Europe
     
    SVP, faites circuler l'info


    Repas de soutien aux militants socialistes turcs incarcérés en Europe
    Samedi 5 février dès 17 h - Salle de Kattepoel - 1030 Schaerbeek

    http://leclea.be/affaire_dhkp-c/harceles_en_europe/repas_soutien-5.fev.2011.html

    Téléchargez et diffusez le tract d'appel SVP: http://leclea.be/affaire_dhkp-c/harceles_en_europe/pdf/repas_soutien_05-02-11.pdf

    Nurhan et Cengiz


    Vous avez certainement entendu parler de l’affaire DHKP-C, de ces militants turcs de gauche que le Parquet fédéral belge a tenté de condamner à tout prix en les taxant de terroristes et de criminels, puis que la justice a acquittés. Cette affaire a défrayé la chronique pendant toute une décennie. Tant d’années où le "terrorisme turc" n’a été associé qu’à la gauche radicale, aux vilains "cocos" venus de loin pour «déstabiliser notre paisible royaume». Ainsi, d’après Europol en 2008, 58 personnes ont été arrêtées pour terrorisme d’extrême-gauche en Europe dont près de la moitié faisant partie du DHKP-C (TE-SAT 2009, EU Terrorism Situation and Trend Report, Europol, p. 33).

    Le DHKP-C, harcelé partout en Europe
    Actuellement, rien qu’en Allemagne, sept militants socialistes turcs ont été arbitrairement incarcérés pour avoir exprimé leurs opinions, lesquelles ont été abusivement interprétées comme "terroristes". Plusieurs d’entre eux ont soit été lourdement condamnés comme Nurhan Erdem, Cengiz Oban ou Ahmet Istanbullu, soit ils encourent des peines très graves. Parmi eux, Faruk Ereren qui avait survécu à d’innombrables séances de torture en Turquie risque d’être extradé et livré à ses tortionnaires. Tous subissent en Allemagne des conditions de détention inhumaines (isolement total, censure du courrier, interdiction de parloirs, parloir individuel sous surveillance inquisitrice du personnel pénitentiaire, et même enchaînement, comme dans le cas d’Ünal Düzyar).

    En France, le juge antiterroriste Fragnoli instruit un dossier dans lequel 17 exilés et immigrés politiques sont poursuivis arbitrairement pour leurs options philosophiques, leurs opinions et leurs liens supposés avec la gauche révolutionnaire turque.

    Délit d’appartenance
    En France, en Allemagne, en Belgique ou ailleurs, les procureurs antiterroristes utilisent toujours la même rengaine pour criminaliser les militants : «appartenance à une organisation terroriste» avec comme "preuve matérielle", … une collecte d'argent pour les prisonniers, une campagne politique de dénonciation des massacres et d'exécutions extrajudiciaires, l'organisation d'un concert ou d'une barbecue ou d'un pique-nique, la distribution d'un journal, etc. Toutes ces activités, relevant de la liberté d'expression et d’association, sont invariablement taxées de "terroristes". Les responsables qui coordonnent ces activités se voient, eux, "décerner" le titre de "dirigeants".


    Deux poids, deux mesures
    À l’inverse, les terroristes turcs de la mouvance fasciste qui, eux, assassinent journalistes, écrivains, étudiants et militants de droits humains et contrôlent le trafic d’héroïne et d’êtres humains, y compris sur le sol européen, n’ont jamais connu pareille labellisation ni pareil traitement. Jamais leurs organisations politiques ni paramilitaires n’ont figuré dans la liste des organisations terroristes. Pourtant, leur terrorisme saute aux yeux. Le 9 décembre 2000, Cafer Dereli, un jeune sympathisant anversois du DHKP-C, fut assassiné à Rotterdam par une bande de Loups Gris. Cafer Dereli menait une grève de la faim de solidarité avec les prisonniers résistants en Turquie. Ses assassins lui ont planté un poignard dans le thorax. Jamais le Parti d’action nationaliste, le MHP, ni ses filiales appelées «Foyers de l’Idéal» (Ülkü Ocaklari) ou «Fédérations turques», dont se réclamaient les tueurs, n’ont été poursuivis pour meurtre ni activité criminelle ou terroriste.

    Il faut dire qu’à l’époque, en Turquie, le MHP formait un gouvernement de coalition avec les ultralibéraux du Parti de la mère patrie (ANAP) et le Parti social-démocrate d’Ecevit (DSP) dont les plus grandes réalisations "progressistes" ont été de se soumettre aux exigences du FMI et de massacrer les prisonniers de gauche (10 morts à Ulucanlar en 1999, 28 morts entre le 19 et le 22 décembre 2000, 69 morts de janvier 2000 au 18 novembre 2002, date de la fin de leur mandat).

    En Belgique, comme les Loups Gris ont le pouvoir de se métamorphoser en militants ou sympathisants de divers partis représentés au parlement au gré des scrutins, des intérêts du régime d’Ankara ou pour satisfaire leurs carrières bassement matérielles, le cordon sanitaire tant vanté par nos démocrates attitrés n’a jamais été tendu autour d’eux.

    Citons aussi, comme une autre illustration de la politique du ‘deux poids deux mesures’ appliqué selon qu’il s’agisse de la droite ou de la gauche turque, le fait que pendant plus de dix ans, reprenant les thèses officielles du régime d’Ankara, les autorités belges ont fait passer Fehriye Erdal pour une «tueuse au sang froid», tandis que Dame justice affute déjà son glaive en prévision de son procès en Belgique pour le meurtre de l’industriel Sabanci, sans qu’aucune preuve matérielle n’étaye cette accusation.


    A l’inverse, le malfrat d’extrême droite Yalçin Özbey qui assassina le journaliste progressiste Abdi Ipekçi en 1979 et qui vit en Belgique depuis 1997 a récemment bénéficié de l’impunité conformément à l’article 104/2 du Code pénal turc qui fixe la prescription maximale à 30 ans. Jamais l’État turc n’a semblé pressé d’obtenir l’extradition de ce tueur au bras long qui est, entre autres, connu pour avoir collaboré avec certains services secrets européens dans "la lutte contre le communisme".

    Appel à la solidarité
    Ce traitement de défaveur manifestement motivé par des choix idéologiques, et retombée évidente de la "guerre globale contre le terrorisme", contraint de nombreux opposants politiques de gauche à vivre derrière des barreaux, dans la plus douloureuse des solitudes.

    C’est pour attirer l’attention sur leur sort, semblable à celui que nous avons connu en Belgique dans le cadre de l’affaire Kimyongür-Erdal que le Comité des libertés (CL) et le Comité pour la liberté d'expression et d'association (CLEA) souhaitent conjointement vous convier à un repas de solidarité avec ces militants socialistes turcs persécutés en Europe.


    Quand : Samedi 5 février à 17h

    Où :
    Salle de Kattepoel, Av. Rogier 214 à 1030 Bruxelles (Schaerbeek)

    Au programme :

    - Buffet à volonté de plats anatoliens et méditerranéens pour 10 euros
    - Récital avec saz
    - Stands et interventions des familles et amis de détenus

    Pour toute réservation :

    comitedeslibertes@hotmail.com
    info@leclea.be




    _______________________________________________
    Clea mailing list
    Pour nous écrire : info@leclea.be
    https://listes.domainepublic.net/listinfo/clea
    ---
  • gcgs 10-12/02/11: BRUXELLES: Colloque Grève Générale - Rêve G énéral

     
     
    From: Anne Morelli
    Sent: Thursday, February 03, 2011 10:20 AM
    Subject: Colloque Grève Générale - Rêve Général
     
     
     
    Ce sera on ne peut plus d'actualité…
     
    A.M.




    Colloque international

     

    Grève générale – Rêve Général

    Espoirs de transformation sociale

     

     

     

    10-11 et 12 Février 2011-01-21

     

    Salle de vision (NB2VIS), Bibliothèque des sciences humaines,

    Avenue Héger, ULB, Bruxelles.



    greve generale4.jpg


     

    L’actualité de la grève générale se fait ressentir dans toute l’Europe. Ainsi, elle est présente dans la presse et dans les débats sociaux en Grèce au Portugal et plus récemment en Tunisie. Notre colloque se penchera donc sur l’origine d’un tel concept, sur les espoirs qu’il a pu porter et sur le sens de son actualité. Nous avons donc voulu nous pencher, plus globalement sur le concept de Grève générale.

     

    Ainsi, dans la formation du mouvement ouvrier la grève générale a constitué un desprincipaux espoirs de changement fondamental de la société. Pour certains elle devait être un prélude insurrectionnel à la Révolution, pour d’autres elle constituait l’alternative pacifique. Elle devait également, à travers sa pratique, construire la puissance du mouvement ouvrier.

     

    Le colloque se penchera d’abord sur la manière dont les “classiques” du mouvement ouvrier ont perçu cette possibilité d’action. Comment socialistes, anarchistes, communistes, sociaux-démocrates, syndicalistes… se sont-ils positionnés sur cette question ?

     

    Par ailleurs, sur le plan international, des études de cas envisageront une série de grèves générales interprofessionnelles marquantes des XIXème et XXème siècles. Quel a été leur développement ? Quels ont été les obstacles auxquels elles se sont heurtées ? Quel sort a été réservé à leurs protagonistes ? Ont-elles porté des fruits directs ou indirects ? Et qu'en est-il des grèves générales en France et en Belgique et de leur couverture médiatique ?

     

    Enfin, à travers des films et documentaires  (présentés en collaboration avec “Le P’tit Ciné”) et un débat, la question finale sera de savoir si la grève générale a un avenir et, si oui,où  et dans quelles circonstances.





     greve generale4.jpg

     


     

    Organisé par le Centre d'Histoire et de Sociologie des Gauches,

    l’Institut Marcel Liebman, le Mundaneum et le p’tit ciné.

     


    Programme Complet: voir document en attaché

    Entrée Gratuite

    Informations et réservations : chsgauches@gmail.com




    --
    Daniel Zamora

    0472/ 41 83 47
    http://www.hypnosis-theme.blogspot.com/

    "Power goes to two poles: those who've got money and those who've got people"

    Saul D. Alinsky
     
     
     


    greve generale.pdf
  • gcgs 10-12/02/11: BRUXELLES: Colloque Grève Générale - Rêve G énéral

     
     
    From: Anne Morelli
    Sent: Thursday, February 03, 2011 10:20 AM
    Subject: Colloque Grève Générale - Rêve Général
     
     
     
    Ce sera on ne peut plus d'actualité…
     
    A.M.




    Colloque international

     

    Grève générale – Rêve Général

    Espoirs de transformation sociale

     

     

     

    10-11 et 12 Février 2011-01-21

     

    Salle de vision (NB2VIS), Bibliothèque des sciences humaines,

    Avenue Héger, ULB, Bruxelles.



    greve generale4.jpg


     

    L’actualité de la grève générale se fait ressentir dans toute l’Europe. Ainsi, elle est présente dans la presse et dans les débats sociaux en Grèce au Portugal et plus récemment en Tunisie. Notre colloque se penchera donc sur l’origine d’un tel concept, sur les espoirs qu’il a pu porter et sur le sens de son actualité. Nous avons donc voulu nous pencher, plus globalement sur le concept de Grève générale.

     

    Ainsi, dans la formation du mouvement ouvrier la grève générale a constitué un desprincipaux espoirs de changement fondamental de la société. Pour certains elle devait être un prélude insurrectionnel à la Révolution, pour d’autres elle constituait l’alternative pacifique. Elle devait également, à travers sa pratique, construire la puissance du mouvement ouvrier.

     

    Le colloque se penchera d’abord sur la manière dont les “classiques” du mouvement ouvrier ont perçu cette possibilité d’action. Comment socialistes, anarchistes, communistes, sociaux-démocrates, syndicalistes… se sont-ils positionnés sur cette question ?

     

    Par ailleurs, sur le plan international, des études de cas envisageront une série de grèves générales interprofessionnelles marquantes des XIXème et XXème siècles. Quel a été leur développement ? Quels ont été les obstacles auxquels elles se sont heurtées ? Quel sort a été réservé à leurs protagonistes ? Ont-elles porté des fruits directs ou indirects ? Et qu'en est-il des grèves générales en France et en Belgique et de leur couverture médiatique ?

     

    Enfin, à travers des films et documentaires  (présentés en collaboration avec “Le P’tit Ciné”) et un débat, la question finale sera de savoir si la grève générale a un avenir et, si oui,où  et dans quelles circonstances.





     greve generale4.jpg

     


     

    Organisé par le Centre d'Histoire et de Sociologie des Gauches,

    l’Institut Marcel Liebman, le Mundaneum et le p’tit ciné.

     


    Programme Complet: voir document en attaché

    Entrée Gratuite

    Informations et réservations : chsgauches@gmail.com




    --
    Daniel Zamora

    0472/ 41 83 47
    http://www.hypnosis-theme.blogspot.com/

    "Power goes to two poles: those who've got money and those who've got people"

    Saul D. Alinsky
     
     
     


    greve generale.pdf
  • s 18/02/11: BRUXELLES/ [ABP] Conférence avec Alain Gresh - vendredi 18 février à 19h45 - à Bruxelles A diffuser!!!

    http://static.skynetblogs.be/media/1352/image010-thumb.jpg
     
     
    Sent: Wednesday, February 02, 2011 4:22 PM
    To:
    Subject: [ABP] Conférence avec Alain Gresh - vendredi 18 février à 19h45 - à Bruxelles A diffuser!!!
     

    Les Amis du Monde diplomatique Belgique, l’Association Belgo-Palestinienne (ABP) et l’Union des Progressistes Juifs de Belgique (UPJB),
    en partenariat avec  le CIEP Bruxelles

    ont le plaisir de vous inviter

     Vendredi 18 février 2011 à 19h45

     Salle Helder Camara
    19 rue Pletinckx – 1000 Bruxelles

    À une conférence-débat avec

     

    Alain Gresh
    Directeur adjoint du Monde diplomatique

    Autour de son dernier ouvrage

    “De quoi la Palestine est-elle le nom ?”

     

    «La guerre israélienne contre Gaza de l’hiver 2008-2009 a soulevé une immense émotion et de puissantes mobilisations à travers le monde. Elle a provoqué de vifs débats autour de la légitimité de cette offensive, des crimes commis, de l’avenir - et même de la possibilité - de la paix entre Palestiniens et Israéliens. Une question a aussi ressurgi : pourquoi la Palestine ? Pourquoi suscite-t-elle tant d’émoi, tant d’invectives, tant de manifestations ? Après tout, la planète connaît des guerres plus meurtrières, que ce soit au Darfour ou au Congo ; des oppressions au moins aussi dévastatrices, que ce soit au Tibet, en Tchétchénie ou en Birmanie ; des dénis aussi scandaleux du droit à la liberté, qui concernent le sort des intouchables en Inde, celui des Nubiens au Kenya ou des Indiens dans divers pays d’Amérique latine.

    Que se cache-t-il donc derrière cette focalisation sur la Palestine ? Pour certains, la réponse ne fait aucun doute : c’est la présence des juifs, la haine contre eux qui est le moteur de cet intérêt malsain. La critique de l’Etat d’Israël et de sa politique servirait de feuille de vigne à l’antisémitisme éternel.

    Même sans partager ce point de vue réducteur, la question « Pourquoi la Palestine ? » est légitime. Elle offre même un intérêt dans la mesure où elle permet de réfléchir à la place centrale que ce conflit occupe aujourd’hui sur la scène mondiale, au même titre que ceux du Vietnam dans les années 1960-70 et de l’Afrique du Sud dans les années 1970-80. »  Alain Gresh

     

    Une conférence et un débat à ne pas manquer.
    PAF : 5 € - 2 € pour les étudiants et les chômeurs
    Info : amd-b@skynet.be ou 02/231 01 74


                                       

      En partenariat avec :                              

     

     

     



    Association belgo-palestinienne – Wallonie/Bruxelles asbl
    quai du commerce, 9 - 1000 Bruxelles
    tél: +32 (0)2 223 07 56 - fax: +32 (0)2 250 12 63
    mail : abp.eccp@skynet.be

    www.association-belgo-palestinienne.be

     



    Conférence Alain Gresh à Bruxelles.pdf