19/02/11: BELGIQUE: Marchienne-au-Pont: il n'y aura pas de place pour tout le monde

 
 
Sent: Tuesday, January 18, 2011 6:42 PM
Subject: 19 février : il n'y aura pas de place pour tout le monde
 

C'EST PAS DE LA PUB,
C'EST UN CONSEIL !

La rencontre-débat organisée par la Plate-forme Charleroi-Palestine avec

Alain Gresh
Directeur adjoint du Monde Diplomatique
auteur "De quoi la Palestine est-elle le nom ?"

Alain GRESH
et
Tariq RAMADAN

Tariq Ramadan
Islamologue, auteur de nombreux ouvrages
et d'une contribution á "Israël, parlons-en !"

aura lieu dans un mois exactement, le 19 février à 15h., à la Maison pour Association à Marchienne-au-Pont.

Comme vous le savez, puisque vous lisez attentivement tous les messages que nous vous envoyons, il est ABSOLUMENT INDISPENSABLE de réserver ses places.

Si vous ne l'avez pas encore fait (seriez-vous du genre à ne pas remettre à demain ce qui peut se faire après-demain ?), d'autres n'ont pas attendu. Beaucoup d'autres. Et le rythme des réservations tend à s'accélérer depuis le début de cette semaine.

Au rythme actuel, dans  quelques jours (la semaine prochaine, voire même cette semaine encore) il n'y aura plus une seule place disponible !!

Il n'y aura pas d'exception : celles et ceux qui n'auront pas réservé n'auront pas de place !

Sans vouloir vous commander, rendez-vous donc sans plus tarder sur notre site web pour réserver vos places (et lisez attentivement le message que vous recevrez ensuite) :

CLIQUEZ ICI ET LAISSEZ-VOUS GUIDER

 

DANS LE CADRE DE LA
SEMAINE DE SOLIDARITÉ INTERNATIONALE CITOYENNE


LE CINÉ LE PARC ET
LA PLATE-FORME CHARLEROI-PALESTINE

PRESENTENT
LE MARDI 29 MARS 2011 À 13H30
JAFFA
film de Keren Yedaya (France , Israël, Allemagne) 2009
Avec Dana Ivgy, Mahmud Shalaby, Ronit Elkabetz

Situé au coeur de Jaffa, une ville que les Israéliens surnomment 'la fiancée de la mer', le garage de Reuven est une affaire familiale. Il y emploie sa fille Mali et son fils Meir, ainsi que Toufik et Hassan, un jeune Palestinien et son père. Personne ne se doute que Mali et Toufik s'aiment depuis des années. Alors que les deux amants préparent en secret leur mariage, la tension monte entre Meir et Toufik...
Côté pile, un drame familial nourri de conflits, de mensonges et d’effondrements. Un ‘Roméo et Juliette’ à la petite semaine, sous le soleil de Jaffa, qui se souvient des mélodrames égyptiens populaires des années 1940 et de leur cortège de zooms compatissants. Côté face, un film politique à la radicalité camouflée sous le masque tragique, le portrait d’une famille israélienne schizophrène sur fond de tensions communautaires. La charge symbolique de cette tragique histoire est dans le titre : Jaffa
est la ville d’Israël où cohabitent le plus étroitement Israéliens et Palestiniens depuis 1948.
Mais ici, le racisme est plus larvé qu’ostentatoire et la violence des émotions est à trouver intégralement au sein d’une narration tendue comme un fil, d’un générique à l’autre.
Keren Yedaya joue avec le visage changeant de cette famille ordinaire que le drame plongera dans l’opacité absolue. Elle en accentue les contrastes dans une esthétique tout en clair obscur et observe ce monde troublé à distance respectueuse. Sous son regard, les comédiens Ronit Elkabetz, tragédienne devant l’éternel, Dana Ivgy (déjà fille de Ronit Elkabetz dans ‘Mon trésor’ de la même réalisatrice) et Moni Moshonov incarnent à la perfection l’exact croisement entre la culpabilité, la souffrance et la lâcheté. Du raffinement à l’extrême.

Au CINEMA "LE PARC" - rue de Montigny, 58 - 6000 Charleroi

Prix : 3 € - A partir de 16 ans

RÉSERVATION INDISPENSABLE : 071 31 71 47



Les commentaires sont fermés.