• 22/03/2009: BRUXELLES: pour le lancement de la campagne électorale du Ptb ...

     
    ----- Original Message -----
    From: PTB
    Sent: Thursday, March 19, 2009 12:25 AM
    Subject: Evénement électoral national du PTB +, ce dimanche à 14 heures à Bruxelles

    les nouvelles du PTB
    ::
    19 mars 2009
     

    A ne pas manquer : l’événement électoral national du PTB +, ce dimanche à 14 heures à Bruxelles

    Ce dimanche 22 mars à 14 heures dans l’auditoire Q de la VUB (avenue de la Plaine n°2, 1050 Bruxelles)

    On aura tout vu dans notre paysage politique ces deux dernières années. L’immobilisme politique dû aux tensions communautaires,  la commission Fortis et son opération « Faisons taire la vérité », la surenchère dans les promesses électorales. Un vrai cirque politique.

    Tout ce qui se passe à la rue de la Loi risque d'avoir un seul effet : c’est de détourner les citoyens de la politique et de les pousser dans les bras  de Jean-Marie Dedecker ou du Front national.
    C'est pourquoi nous disons : stop au cirque politique.

    Il y a un espace en Belgique francophone pour une voix à la gauche des partis traditionnels. Comme en témoigne l’engouement autour d’Olivier Besancenot en France, de plus en plus de gens veulent exprimer leur ras-le-bol de la politique actuelle mais d’une façon progressiste et constructive. Comme en témoigne les faibles scores du FN dans les communes où le  PTB+  fait de bons scores ( à Herstal, le PTB+ a 9,4% , à Seraing  5% ou à La Louvière  5%). Le PTB peut être une alternative à l’extrême droite.

    • Stop au cirque politique. Avec la fanfare bruxelloise Cramique, l'hymne national  (La Marseillaise) et une parodie de ces deux dernières années de non gouvernement.
    • Les gens d’abord, pas le profit. Avec la présentation des résultats d’une enquête menée auprès de 18 296 personnes et dont le PTB+ a tiré ses 10 priorités de programme pour les élections.
    • Priorité de gauche, le nouveau livre de  Peter Mertens et Raoul Hedebouw. Avec des critiques des professeurs d'université Robert Halleux et Jan Blommaert.
    • Les conseillères communales Nadia Moscufo (Herstal) et Mie Branders (Hoboken-Anvers) présenteront les têtes de listes PTB+ pour tous les arrondissements. .
    • Les syndicalistes Jean-Marie Piersotte (CSC-CNE) et Nicole Naert (FGTB-CGSP) nous expliqueront leur choix pour les listes PTB+  
    • Finalement, Raoul Hedebouw (porte parole) et Peter Mertens (président) tiendront leur pétillant discours de clôture. 

    Avec une réception musicale, transport en bus à partir des provinces et baby sitting pour les enfants. L'entrée est gratuite.

    Alors à dimanche…

    Plus d'infos sur www.ptb.be

    À propos de ce bulletin

    Inscrire |

     
    Parti du Travail de Belgique 2009 | bd M. Lemonnier 171, 1000 Bruxelles 02/50 40 110 | contacter le webteam
  • 19/03/2009: SAINT-DENIS-France et La Réunion: Solidarité: Jolie Môme avec Saint-Denis en lutte...

     

     
    ----- Original Message -----
    From: "Compagnie Jolie M�me" <courrier@cie-joliemome.org>
    Sent: Wednesday, March 11, 2009 8:28 PM
    Subject: [Jolie Môme] Jeudi 19 mars, Jolie Môme avec Saint-Denis en lutte

    Habitants de Saint-Denis,
    travailleurs de Saint-Denis,
    étudiants de Saint-Denis,
    associations de Saint-Denis,
    spectateurs de Jolie Môme même Dionysiens d'un soir,
    intermittents et chômeurs habitués des cortèges de la compagnie Jolie Môme...

    Nous vous invitons à  manifester tous ensemble le 19 mars
    derrière la banderole "Saint-Denis en lutte",
    avec les drapeaux rouges de la compagnie Jolie Môme représentant 
    toutes nos luttes,
    avec des slogans et une sélection musicale choisie pour l'occasion..

    La CGT fournit le camion et la sono, nous fabriquons la banderole titre,
    tout le monde est invité à apporter ses slogans, ses drapeaux, sa 
    voix, sa banderole, son énergie...
    Le rendez-vous "Saint-Denis en lutte" est fixé à 14h :
    Place de la République, derrière le ballon CGT 93

    Un départ en car est aussi prévu à 13h de la bourse du travail de Saint-Denis

    et nous comptons bien que "Saint-Denis" de métropole emboite le pas à 
    celui de La Réunion !
    A très bientôt,
    Fraternellement, la compagnie Jolie Môme
    www.cie-joliemome.org
    -----
    Rendez-vous pour préparer le 19... et ses suites :
    lundi 16 mars à 17h30, bourse de travail de Saint-Denis

    --
    Compagnie Jolie M�me
    www.cie-joliemome.org
    e-mail : courrier@cie-joliemome.org

    La compagnie Jolie M�me est accueillie par la ville de Saint-Denis.

    ----------------------------------------------------------------

    www.cie-joliemome.org
    pour nous écrire
    courrier@cie-joliemome.org

    La compagnie Jolie Môme est accueillie par la ville de Saint-Denis

  • 13-14/03/2009: ARRAS-France: pour empêcher des fascistes de toute l' Eur-dictature capitaliste de se rassembler ...

    ----- Original Message -----
    To: 
    Sent: Tuesday, March 10, 2009 8:08 AM
    Subject: Un nouvel article sur le blog www.lievin-franchement-agauche.com

     


    Un nouvel article sur le blog www.lievin-franchement-agauche.com

    LE PEN HORS D'ARRAS - APPEL DU PRCF

    LE PEN ET SES ACOLYTES EUROPEENS HORS de la VILLE de ROBESPIERRE, LE PAS DE CALAIS DES MINEURS RESISTANTS et des FUSILLES COMMUNISTES DE LA CITADELLE D'ARRAS vomit le chef xénophobe ! Le Maire Jean-Marie VANLERENBERGHE FAIT LA COURTE ECHELLE A LE PEN!

    Pour lire la suite cliquez ici

     

     

     

    Mardi 10 mars 2009
    LE PEN ET SES ACOLYTES EUROPEENS HORS de la VILLE de ROBESPIERRE,
    LE PAS DE CALAIS
    DES MINEURS RESISTANTS
    et des FUSILLES COMMUNISTES
    DE LA CITADELLE D'ARRAS
    vomit le chef xénophobe !


    Le Maire d'Arras, Jean-Marie VANLERENBERGHE FAIT LA COURTE ECHELLE A LE PEN.

    Il donne une salle municipale aux fascistes venus de toute l'Europe.

    On s'en souvient, Sarkozy a été élu en rassemblant les voix de Chirac et la quasi totalité des voix de Le Pen, et ceci en reprenant insidieusement le discours du parti lepéniste avec l'odieux ministère de « l'identité nationale » qui est en réalité une insulte à la France républicaine. Aujourd'hui, Sarkozy est rattrapé par la mobilisation populaire qui enfle de jour en jour ; il doit s'entourer d'une armée de policiers et de tireurs d'élite pour ses moindres déplacements. Des voix s'élèvent dans son camp pour le contester. Il est temps pour la grande bourgeoisie de penser à la suite et donc de remettre en selle le parti lepéniste.

    Marine Le Pen, tente donc de donner une nouvelle couleur à son parti fasciste.
    Derrière son père, elle convoque « une convention européenne : "le retour des nations". La fine fleur du fascisme européen, des nostalgiques de Hitler, de Mussolini, de Franco au criminel Vlaams Belang qui persécute les francophones en Flandres, et veut provoquer l'éclatement de la Belgique.


    Arras la ville de Robespierre, fondateur de la République française, et de la Citadelle, où les résistants au nazisme - pour la quasi-totalité des militants communistes - ont été fusillés par centaines, se laissera-t-elle déshonorer par le congrès de l'extrême droite européenne ?

    - le Nord-Pas-de-Calais et son bassin minier, d'où est parti la grande grève patriotique à l'appel des communistes Michel Brûlé et Vasil Porik, prisonnier soviétique en France, un des plus puissant appels à la résistance de masse de la classe ouvrière (dans toute ses composantes et les travailleurs immigrés ont été en pointe dans cette résistance) dit NON aux héritiers de ceux qui ont trahi la France de Munich à Vichy au cri de « plutôt Hitler que le Front Populaire » dit non à Le Pen, et à son imitateur Sarkozy, qui a récupéré les idées lepénistes pour gagner la présidentielle !

    Avec le vote majoritaire des Français, notamment de la classe ouvrière de France, contre l'Europe du grand capital, qui vient d'être bafoué par la droite et une grand partie de la gauche par l'adoption parlementaire du Traité de Lisbonne, copie conforme de la constitution européenne, Le Pen a compris que pour rebondir politiquement, il fallait s'appuyer sur le refus populaire légitime de l'Europe, surtout à un moment ou le malfaisant euro commence à être mis en question.

    Mais ce qu'il propose est un nationalisme néo-pétainiste dont le but est d'asservir le peuple travailleur à la grande bourgeoisie. Hortefeux va d'ailleurs dans le même sens, lui qui vient d'organiser A VICHY une rencontre continentale des ministres d'Europe chargés de l'immigration ! Ce nationalisme xénophobe est à l'opposé du patriotisme populaire et républicain, de la défense de la Nation issue de la Révolution. Le patriotisme populaire est inséparable de l'internationalisme. Ils revendiquent l'amitié la coopération entre les peuples, sur un pied d'égalité et non la lutte fratricide sur la base de la concurrence libre et non faussée, socle de l'Union Européenne depuis sa mise en place il y a plus de 40 ans, et que Le Pen n'a jamais contesté, lui le faux patriote qui a voté l'Acte unique européen en 1986.

    Dire Le Pen hors d'Arras ! c'est :

    - dire NON au retour du fascisme, au retour de la bête immonde, c'est dire aussi NON à Sarkozy qui n'a pas hésité à reprendre les thèmes électoraux de Le Pen !

    - c'est dire: ne laissons pas l'Union Maastrichtienne Patronale (l'UMP) et la droite fasciste se draper dans le drapeau tricolore des soldats de Valmy, des soldats qui montaient à l'assaut du ciel « pour délivrer tous les peuples, vos frères » comme le dit Victor Hugo, et des FTP qui furent le fer de lance de la Résistance patriotique et internationaliste armée à Hitler ;

    - c'est défendre la Nation Française /Liberté Egalité Fraternité/, car elle a été l'œuvre du peuple, avec son hymne et son drapeau, que nous ne devons pas abandonner à Le Pen mais unir au contraire à l'Internationale et au drapeau rouge. Ne laissons pas le drapeau tricolore, la Marseillaise à ceux qui ont voulu le salir et les mêlant aux pires exactions des massacres et des sordides exploitations coloniales. Défendons le drapeau et l'hymne de la République des sans culotte de la résistance anti-fasciste , fièrement porté et chanté par ceux qui disaient j'ai deux patrie : la mienne et la France, et qui sont tombé sous les balles des nazis.

    Le PRCF 62 appelle aux manifs antifascistes au coté de l'UL CGT et des démocrates d'Arras et de la Région:

    - Le 13 mars à 18 heures, Place des Héros au pied du Beffroi, à l'heure où se réunit la Communauté Urbaine d'Arras ;
    - Le samedi 14 à 14 heures 30, manifestation : départ Place de la gare ;


    - Dimanche 15 à 11Heures, manifestation : départ Place de la gare